Un modèle essentiellement développé pour la Chine.

La Kwid aura bientôt sa version 100% électrique, qui sera d'abord proposée sur le marché chinois. Carlos Ghosn a même indiqué qu'il avait déjà testé un prototype.

L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi veut en effet investir le marché des voitures électriques en Chine. Il aurait pu pour cela compter sur la nouvelle Nissan Leaf, mais celle-ci n'a pas le bon profil pour Carlos Ghosn. "Trop chère et trop sophistiquée", déclare-t-il à ce propos, tout en ajoutant que la Fluence est elle aussi trop chère pour cette région. Par conséquent, il ne restait qu'une option cohérente, celle de la Kwid EV.

Renault KWID

Lire aussi :

Après son lancement en Chine, la Kwid électrique devrait être proposée sur d'autres marchés (Inde, Brésil, Moyen-Orient). Ses caractéristiques n'ont pas été dévoilées. Sa date de lancement relève aussi du mystère.

Dans la même interview, Carlos Ghosn a rappelé que les nouveautés électriques du groupe reposeraient sur une plateforme commune, quelle que soit la marque (Renault, Nissan, Mitsubishi). Il a par ailleurs indiqué qu'il n'envisageait pas de retour de Renault aux États-Unis. Le Losange préfère s'appuyer sur les marchés chinois et russe pour se développer. Les choses sont un peu différentes du côtés de PSA, où l'on envisage sérieusement de revenir au pays de l'oncle Sam.

Source : Automotive News

Lire aussi :

Renault KWID