Voici à quoi devrait ressembler la plupart des futures Mercedes.

Après une longue campagne de teasers en tout genre, la Mercedes CLS de troisième génération se révèle enfin aux yeux du monde à l'occasion de sa présentation au Salon de Los Angeles. Cette berline haut de gamme au profil de coupé est sans nul doute le nouveau porte-étendard de la marque, à juste titre. En effet, celle-ci intègre deux éléments importants pour Mercedes : un nouveau style qui va se démocratiser d'une manière ou d'une autre sur l'ensemble de la gamme, et l'intégration d'un groupe motopropulseur hybride léger pour l'un des moteurs six cylindres essence.

La nouvelle Mercedes CLS est plus longue d'environ cinq centimètres par rapport à sa devancière pour atteindre pratiquement cinq mètres. Elle est aussi plus basse d'environ un centimètre, ce qui lui permet de renforcer ses attraits de coupé quatre portes. Esthétiquement, on ne peut pas vraiment dire qu'elle ressemble à une autre production actuelle de la marque à l'étoile puisqu'elle inaugure un nouveau style que nous retrouverons d'ailleurs sur la quatrième génération de Mercedes Classe A. La nouvelle CLS se caractérise par des optiques avant en forme d'amande, une ligne de toit très fuyante, des portes sans montants, et un arrière-train plus travaillé qui n'intègre désormais plus la plaque d'immatriculation sur la malle, mais directement sur le bouclier.

2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class

L'intérieur n'est pas en reste, mais demeure toutefois moins surprenant que l'extérieur car nous le connaissons déjà. En effet, il reprend principalement les codes des Mercedes Classe E et Classe S actuelles, c'est-à-dire des écrans en enfilade pour regrouper instrumentation et système d'info-divertissement, ou encore des aérateurs en forme de turbines. Les petits faisceaux lumineux qui traversent l'habitacle passent du bleu au rouge en fonction de l'ajustement de la température intérieure. Comme à l'accoutumée chez Mercedes, les écrans ne sont toujours pas tactiles. Ceux-ci peuvent être commandés via un pad et une molette située au niveau de la console centrale ou encore grâce aux touches sensitives incorporées sur le volant.

Les technologies embarquées disponibles dans la nouvelle CLS reflètent celles de la nouvelle Classe S. Nous retrouvons donc les sièges massants, un système de climatisation automatique (avec parfumeur d'ambiance), le système de maintien dans la voie, la correction automatique au volant, la recharge à induction pour les smartphones, la possibilité de déverrouiller et de démarrer la voiture depuis son téléphone portable, un système Hi-Fi "Burmester" haut de gamme, ou encore différentes options liées à la personnalisation comme des sièges rembourrés en cuir Nappa ou encore des garnitures en bois.

2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class

Autre changement, et non des moindres, la Mercedes CLS n'est plus une berline "2+2" comme il est coutume de le dire, mais une vraie voiture cinq places avec l'incorporation d'une assise au centre de la banquette arrière. Il s'agissait tout simplement de la demande des clients, notamment sur le marché américain. Une tendance que l'on a d'ailleurs pu observer chez Porsche avec la dernière Panamera Sport Turismo qui intègre elle aussi une cinquième place. Le volume du coffre reste inchangé par rapport à la précédente génération, celui-ci mesure 520 litres d'après la marque.

La nouvelle Mercedes CLS repose sur le châssis modulaire MRA, le même que les dernières Classe E et Classe S. La voiture est fabriquée sur les mêmes lignes d'assemblage que la Classe E, à Sindelfingen, en Allemagne. Elle utilise pratiquement les mêmes composants intérieurs, le même électronique et les mêmes systèmes d'assistances au conducteur que la dernière Classe S restylée. Toute la carrosserie, sauf les portes, est réalisée aluminium.

2019 Mercedes-Benz CLS-Class
2019 Mercedes-Benz CLS-Class

La voiture intègre également un système que nous connaissons déjà sur l'actuelle Mercedes Classe S. Il s'agit d'un bloc essence six cylindres 3,0 litres qui développe 367 chevaux et qui intègrera un système de micro-hybridation via un alterno-démarreur apportant 22 chevaux et 250 Nm supplémentaires. Il s'agit d'un système plus ou moins semblable, dans l'esprit, à celui de la nouvelle Audi A7. Ce bloc sera présent d'entrée en Europe, en mars 2018, sur la CLS 450. Deux moteurs diesel viendront compléter l'ensemble : une CLS 350d forte de 286 chevaux et une CLS 400d bénéficiant de 340 chevaux. Pour en revenir à notre CLS 450, celle-ci est équipée d'une transmission automatique à neuf vitesses et d'une batterie lithium-ion de 48 volts. Nous retrouvons également toujours ce système électrique de 12 volts, complété de sa batterie dans le coffre, qui alimente la majorité de l'électronique embarqué de la voiture.

Lire aussi :

Vous l'aurez compris, à son lancement, il n'y aura que des six cylindres au catalogue. Des blocs quatre cylindres vont venir par la suite s'intégrer à cela afin de diminuer les tarifs en entrée de gamme. À l'avenir, l'offre sera complétée par des versions AMG, c'est-à-dire équipées du bloc V8 4,0 litres bi-turbo qui devrait développer, selon les variantes, une puissance comprise entre 571 et 612 chevaux si nous nous basons sur les dernières Mercedes-AMG E 63 et 63 S.

Source : Mercedes-Benz

Mercedes-Benz CLS (2018)