Le constructeur Mini pourrait aussi tomber dans les bras de l'électrique.

L’avenir de l’automobile passera par l’électrique, et les constructeurs automobiles l’ont très bien compris. Le groupe Daimler a précédemment annoncé que la marque Smart, ne commercialisera plus que des véhicules électriques aux États-unis.

Le groupe BMW entre dans la valse de l'électrique:

Mini Electric Concept live in Frankfurt
Mini Electric Concept live in Frankfurt

Aujourd’hui, Peter Schwarzenbauer, membre du directoire du groupe BMW a annoncé que le constructeur Mini pourrait passer au tout électrique. Avant de sauter le pas, le constructeur étudie sérieusement cette option et discute avec plusieurs industriels dans le monde entier : "Nous discutons avec de nombreux industriels dans le monde entier, pas seulement en Chine, sur la manière d'électrifier les petites voitures".

Le constructeur Mini doit affronter une contrainte technique. En effet, ses voitures sont "petites" et il est donc plus compliqué pour le constructeur d’installer des batteries suffisamment puissantes et petites, pour offrir un bon niveau d’autonomie.

Lire aussi:

On rappelle que Mini prévoit de lancer sa voiture 100 % électrique en 2019, autant vous dire que les ingénieurs ont du pain sur la planche pour résoudre cette équation. Il est hors de question pour Mini de sacrifier les places arrière, et de proposer par défaut des voitures à deux places.

Si Mini passe effectivement au tout électrique (après Smart), cela va certainement donner des idées à d’autres constructeurs à la recherche de débouchés.  

Lire aussi:

 

Mini Electric Concept