Une hausse de près de 9% par rapport à l'an dernier.

Décidément, sur cette année 2017, aucune tendance claire, ni à la baisse ni à la hausse, ne se dégage du côté des chiffres de la mortalité sur les routes. Une forte hausse en juin, trois mois de baisse en juillet, août et septembre, puis un mois d'octobre qui stagne par rapport à l'année précédente, et voici que les chiffres repartent à la hausse en novembre 2017.

Comme chaque mois, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier le bilan du mois passé. Et en novembre 2017, 281 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, contre 258 en novembre 2016. Une augmentation importante de 8,9%, soit 23 personnes tuées en plus.

Lire aussi:

Pour autant, les trois indicateurs de l'accidentalité routière du mois dernier sont en baisse. Les accidents corporels par exemple diminuent de 1,8%, avec 5109 accidents en novembre 2017 contre 5201 en novembre 2016, soit 92 accidents en moins. Le nombre total de victimes, tuées ou blessées, recule également de 1,9%, 6657 en novembre 2017 contre 6785 en novembre 2016 (128 victimes en moins). Enfin le nombre de personnes blessées hospitalisées plus de 24 heures baisse de 6,1%, 2087 personnes contre 2 223 en novembre 2016, soit 136 hospitalisations en moins. Un chiffre à relativiser à une époque où la chirurgie ambulatoire est de plus en plus préconisée.

La Sécurité routière met en garde en cette fin d'année les automobilistes et appelle à la plus grande prudence, notamment face aux conditions hivernales de circulation. Comment bien préparer sa voiture pour l'hiver ? Réponse ici !

Voir aussi: