Aston Martin hésite.

La nouvelle Aston Martin Vantage est exclusivement animée par un V8 4 litres biturbo de 510 de chevaux. Contrairement à sa devancière, elle n'est donc pas proposée en V12. Cela étant, la situation est peut-être amenée à évoluer...

Andy Palmer, le président d'Aston Martin, a indiqué que l'installation d'un 12 cylindres était techniquement possible. En effet, la baie moteur de la Vantage est peu ou prou celle de la DB11, qui est elle déclinée en V12. Mais ne nous enflammons pas, aucun feu vert n'a été donné à ce jour. Une question taraude en effet Aston : cette architecture est-elle compatible avec le caractère de la Vantage ? 

2018 Aston Martin Vantage

Lire aussi :

Le 12 cylindres a en effet beaucoup de qualité mais aussi un défaut : il pèse lourd. Il n'est donc pas forcément le moteur le mieux adapté à une sportive virevoltante comme la Vantage. Pour le moment, le constructeur anglais n'a donc pas tranché. S'il franchit finalement le pas, il se tournera à n'en pas douter vers le V12 5,2 litres de la DB11, qui distille 608 chevaux sous le capot de la prestigieuse 2+2. 

Ce qui est quasi sûr en revanche, c'est qu'Aston Martin finira par proposer une boîte manuelle sur sa Vantage, qu'il déclinera également en roadster. Ces deux grandes nouveautés devraient arriver sur le marché d'ici deux ans maximum.

Source : Autocar

Lire aussi :

 

 

Galerie: Aston Martin Vantage (2018)