L'équipe suisse sera au rendez-vous du LMP1 en 2018-2019, avec six pilotes qui confirment la solidité du projet.

Le Rebellion Racing a confirmé son retour en LMP1 dès la saison prochaine, dans le cadre de la Super Saison du FIA WEC. Après une année passée en LMP2, où elle a remporté les deux titres, la structure suisse va renouer avec la catégorie reine de l'Endurance. En revanche, le choix des prototypes et de leur motorisation n'a pas été annoncé. L'équipe prévoit de dévoiler ses autos à l'occasion du salon de Genève, au mois de mars.

Rebellion pourra compter sur un line-up de pilotes alléchant. Bruno Senna et Mathias Beche seront toujours à bord, et sont rejoints par les deux pilotes Porsche André Lotterer et Neel Jani, ainsi que par Thomas Laurent et Gustavo Menezes.

Lire aussi :

Notons que l'écurie reprend son nom d'origine, après une année disputée sous les couleurs de Vaillante dans le cadre d'un partenariat fructueux en termes d'images. Nicolas Prost, pilote historique du projet, ne figure plus non plus dans l'équipe.

"Je suis vraiment heureux d'être en LMP1 avec Rebellion Racing pour la Super Saison 2018-2019 du FIA WEC", se réjouit Bruno Senna. "Les nombreux changements réglementaires seront un défi immense, mais nous avons des pilotes et une équipe de qualité pour composer avec. Nous allons attaquer très fort pour cette victoire cruciale au Mans !"

Ces changements réglementaires comportent une équivalence de technologie qui doit permettre de rapprocher les performances entre les prototypes hybrides et non hybrides.

"Je suis vraiment heureux de continuer dans la famille Rebellion", souligne Mathias Beche. "La Super Saison va être passionnante et l'équipe a recruté les meilleurs pilotes. Remporter Le Mans serait fou, mais c'est assurément la façon de faire de Rebellion Racing ! Je pense que nous allons vivre une des saisons les plus folles que l'équipe a connu et je suis impatient d'y être."

Lire aussi :

Rebellion a fait savoir dernièrement qu'il n'était pas question de faire l'acquisition du châssis Ginetta ou du châssis BR1, tandis qu'un partenariat avec ORECA pourrait être dans la balance.

"Je voudrais remercier Rebellion Racing et surtout Calim Bouhadra et Alexandre Pesci pour leur confiance", réagit Gustavo Menezes, qui arrive en provenance d'Alpine. "J'ai été un ambassadeur de Rebellion Timepieces [marque de montres et d'horlogerie, ndlr] cette année et maintenant je deviens un pilote officiel de l'équipe. J'ai passé un très bon moment avec le Team Signature et désormais, une nouvelle aventure commence. J'ai 23 ans et je vais dans la catégorie reine. C'est une super opportunité et ça va être incroyable !"

Source: Motorsport.com

Rebellion Racing officialise son retour en LMP1