Quand les F1 rugissent au pied de la Bonne Mère !

Lorsque Gilles Dufeigneux, directeur général du Groupement d'intérêt public (GIP) "Grand Prix de France Le Castellet", a annoncé la tenue d'un F1 Live à Marseille, sur le modèle de la démonstration organisée cette année avant le Grand Prix de Grande-Bretagne, celui-ci n'était pas encore gravé dans le marbre.

En effet, à l'heure de ces déclarations, le projet devait toujours être approuvé par les autorités politiques et un certain nombre d'acteurs, à commencer par Christian Estrosi, le président du GIP, ou encore Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, auraient souhaité que l'information reste secrète le temps de pouvoir finaliser le dossier.

Lire aussi:

Plus d'un mois après cette révélation et six mois avant la tenue de l'épreuve sur le Circuit Paul Ricard, Jean Roatta, membre du GIP et adjoint au maire de Marseille, a confirmé pour La Provence que la décision avait été finalisée par les autorités politiques et que le temps était désormais venu de se pencher sur les questions d'organisation et de sécurité.

"Le maire [Jean-Claude Gaudin, ndlr] est d'accord", a expliqué Roatta. "Nous n'avons pas encore rencontré les organisateurs de la FOM mais nous travaillons actuellement sur le lieu, qui devrait se situer entre la mairie et le Mucem, et sur les questions de sécurité... En tout cas, la décision politique est prise, reste à l'organiser."

Le Mucem est le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, ouvert depuis 2013. Il se situe sur la Promenade Robert-Laffont. Il pourrait offrir en arrière plan une belle vue sur Notre-Dame-de-la-Garde et sur la rade.

"À Londres, ça s'est très bien passé", ajoute Jean Roatta. "Voir les voitures passer si près, c'est tellement beau. Le sport automobile est très populaire. Il faut le faire, ce sera très attractif pour la ville... Il ne faut pas oublier que c'est le retour du Grand Prix de France. On va faire partie des 20 pays à avoir un Grand Prix et j'espère que, dans l'avenir, il va perdurer. Ça peut créer des emplois et tous les grands hôtels sont déjà pris."

Aux côtés de Marseille, Liberty Media semble avoir retenu trois autres villes pour organiser un tel événement la saison prochaine. Selon des informations publiées par GPUpdate.net, la cité phocéenne pourrait être rejointe en 2018 par Shanghai (Chine), Miami (États-Unis) et Rio de Janeiro (Brésil).

Source: Motorsport.com