Le mandat du PDG arrive à échéance en juin prochain.

Si Carlos Ghosn paraissait indéboulonnable à la tête de Renault, son mandat arrive prochainement à échéance. En l'occurence, lors de la prochaine assemblée générale en juin 2018. Et justement, il semblerait que chez Renault, on cherche déjà celui qui remplacera à la tête de la firme au Losange. En coulisses, et selon le site Les Échos, des chasseurs de têtes ont déjà été mandaté pour trouver la personne qui succèdera à Ghosn.

Carlos Ghosn Renault Nissan

Dans un premier temps, le successeur serait nommé dès le mois de février, afin que les actionnaires du constructeur valident, ou non, la nomination à l'occasion de l'assemblée générale de juin prochain.

Pour autant, Carlos ne laissera pas complètement tomber ses fonctions puisqu'en plus de continuer de présider l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, il pourrait également rester président de Renault. En réalité, le rôle de PDG serait divisé en deux et c'est un nouveau directeur général qui arriverait.

Lire aussi:

Plusieurs défis attendent le successeur de Carlos Ghosn à la tête de Renault, notamment celui de faire en sorte que l'Alliance continue à se développer. Et puis il faudra également être adoubé par les partenaires japonais, ce qui n'est pas chose aisée.

Quelques pistes sont d'ores et déjà évoquées. Le nom de Thierry Bolloré circule, ancien de chez Faurecia et Michelin, arrivé chez Renault en 2012 et directeur de la compétitivité. Thierry Koskas et Stefan Mueller, respectivement directeur commercial et directeur délégué à la performance sont également en lice. L'option d'une personne extérieure est également sur la table. À suivre.