Alonso à Indianapolis, Ocon en F1, le retour de Kubica...

Moment fort de l'année 

La participation de Fernando Alonso aux 500 Miles d'Indianapolis

35% des suffrages

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda

En annonçant sa participation aux 500 Miles d'Indianapolis en mai dernier, renonçant ainsi au Grand Prix de Monaco qui avait lieu le même week-end, Fernando Alonso a créé la surprise et revendiqué son rêve de triple couronne. L'Espagnol n'est pas passé loin de l'exploit, menant la mythique course américaine pendant de nombreux tours avant que son moteur Honda ne le trahisse. 

Hamilton égalant les poles de Senna puis de Schumacher (21%) et le retour de Rossi trois semaines après sa fracture de la jambe (20%) complètent le podium. 

Révélation de l'année 

Esteban Ocon

44% des suffrages

Esteban Ocon, Sahara Force India F1

Après avoir fait ses classes chez Manor en 2016, Esteban Ocon a disputé sa première saison complète en F1 chez Force India. Le Français a été le meilleur représentant tricolore de l'année dans la discipline, et n'a cessé de progresser pour s'élever au niveau de son redoutable coéquipier Sergio Pérez

Avec 39% des voix, Johann Zarco arrive en deuxième position du vote. 

Surprise de l'année 

Une LMP2 en tête des 24 Heures du Mans

27% des suffrages

#38 DC Racing Oreca 07 Gibson: Ho-Pin Tung, Oliver Jarvis, Thomas Laurent

Profitant des pépins techniques ayant affecté les quatre prototypes LMP1 de Porsche et Toyota, l'ORECA 07 LMP2 du Jackie Chan DC Racing s'est retrouvée en tête des 24 Heures du Mans à quelques heures de l'arrivée de la classique mancelle. Porsche a finalement repris son bien en fin de course pour remettre les pendules à l'heure, mais deux prototypes LMP2 encadraient l'équipage vainqueur sur le podium du général !

Les deux autres surprises de l'année sont : Robert Kubica candidat à un baquet en F1 (26%) et Zarco en tête dès son premier Grand Prix MotoGP (23%).

Déception de l'année 

Honda en F1

58% des suffrages

La voiture de Fernando Alonso, McLaren MCL32 après son abandon

Pour la troisième saison depuis son retour comme motoriste en Formule 1, la troisième en collaboration avec McLaren, Honda n'a pas affiché les progrès attendus. Pire, la première moitié de saison a été un véritable calvaire, avec une unité de puissance non seulement peu performante, mais manquant également de fiabilité. Arriva ce qui devait arriver : McLaren et Honda ont divorcé au terme de la saison, et la marque japonaise équipera Toro Rosso en 2018. 

La déception Honda, avec plus de la majorité absolue des votes, a pris le pas sur toutes les autres propositions !

Émotion de l'année 

Charles Leclerc s'impose à Bakou quelques jours après le décès de son père

29% des suffrages

Charles Leclerc, PREMA Powerteam

Fin juin, Charles Leclerc a impressionné en s'imposant à Bakou en Formule 2, alors qu'il avait enduré quelques jours plus tôt la terrible épreuve de perdre son père. Quelques mois plus tard, le pilote monégasque remportait le titre, et validait son ticket pour la F1, composté chez Alfa Romeo Sauber pour 2018. 

Les 69 secondes de silence au Mugello en hommage à Nicky Hayden arrivent en deuxième position (27%), devant l'élan de solidarité pour Billy Monger (21%). 

Comeback de l'année 

Robert Kubica pilote une F1 six ans après son accident

46% des suffrages 

Robert Kubica, Williams FW40

Qui l'eut cru ? Six ans après un terrible accident de rallye qui avait brisé sa carrière en F1, Robert Kubica a repris le volant d'une monoplace, puis a multiplié les tests avec Renault puis Williams. Le Polonais entretient encore le doux rêve – mais infirme – de revenir en Grand Prix à l'avenir.

Sébastien Bourdais, de retour au volant d'une monoplace seulement trois mois après son accident à Indianapolis, arrive en deuxième position (27%). 

Clash de l'année 

Le contact Vettel-Hamilton derrière le Safety Car à Bakou

49% des suffrages 

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 derrière la voiture de sécurité

Alors qu'il mène la course, neutralisée par la voiture de sécurité, Lewis Hamilton imprime le rythme avant le restart et se fait heurter par Sebastian Vettel. L'Allemand, furieux, se porte à la hauteur du Britannique et lui donne sciemment un coup de roue ! La polémique durera plusieurs jours, jusqu'aux excuses de Vettel. Indéniablement l'un des moments forts de la lutte pour le titre mondial 2017. 

La concurrence interne chez Force India, entre Sergio Pérez et Esteban Ocon, a recueilli 27% des voix.

Source: Motorsport.com