Fascinant, terrifiant ou les deux à la fois ?

On communique assez peu avec sa voiture aujourd'hui. Certes, on peut bien lui adresser quelques mots, mais on se heurte invariablement à un silence de plomb. Cependant, la relation homme-voiture est amenée à se développer dans les années à venir, grâce à l'avènement des nouvelles technologies.

Nissan par exemple a mis au point un système capable de décrypter les pensées de la personne au volant. La technologie en question est baptisée B2V, ou Brain-to-Vehicle. Pour faire simple, elle fonctionne à l'aide d'un casque posé sur la tête du conducteur et chargé d'analyser son activité cérébrale. Les informations recueillies sont ensuite traitées par des systèmes spécifiques.

Lire aussi :

Nissan B2V

Quels sont les avantages du système Brain-to-Vehicle ? Nissan explique qu'en anticipant ce que va faire le conducteur (tourner, accélérer, etc), ou ce à quoi il est confronté (situations délicates en tout genre), on obtient une plus grande efficacité des systèmes d'aide à la conduite, qui peuvent intervenir plus rapidement. 

Le B2V pourrait aussi être combiné à la réalité augmentée afin d'améliorer la sensation de bien-être à bord, une fonctionnalité qui pourrait être utile dans un véhicule autonome par exemple."Pour la plupart d’entre nous, conduite autonome rime avec dépersonnalisation ; un avenir où la machine prendrait le pas sur l’être humain. Or, la technologie B2V propose l’inverse, car elle s’appuie sur les signaux émis par le cerveau pour faire de la conduite une expérience toujours plus agréable et passionnante", explique d'ailleurs Daniele Schillaci, le vice-président exécutif de la marque nippone.

Lire aussi :

 

Galerie: Nissan Brain-to-Vehicle technology