La suspension à double triangulation est la suspension préférée des supercars.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe plusieurs types de suspension. Selon l’utilisation qui va être faite du véhicule, la suspension peut être différente d’une voiture à une autre. Vous avez certainement entendu parler de la suspension de type McPherson qui est très répandue dans l’industrie automobile.

Il existe un autre type de suspension utilisé par les véhicules de sport. Il s’agit de la suspension à double triangulation, que l’on retrouve par exemple sur la nouvelle Alpine A110, la McLaren 720S ou la Lamborghini Aventador.

Les constructeurs de voitures de sport privilégient la suspension à double triangulation, car c’est celle qui offre le plus de stabilité et de possibilités de réglages.

Lire aussi:

Qu’est-ce qu’une suspension ?

Selon le dictionnaire Larousse, une suspension est "l’ensemble des organes qui assurent la liaison entre un véhicule et ses roues, transmettent aux essieux le poids du véhicule et servent à amortir les chocs dus aux inégalités de la surface de roulement". Autrement dit, c’est l’ensemble des organes qui permettent de filtrer les irrégularités de la route afin de préserver un confort optimal, tout en conservant un contact entre le sol et les roues !

Sans suspension, il serait difficile de parcourir des kilomètres sans ressentir quelques douleurs au niveau osseux. Le réglage d’une suspension (et de l'amortissement) peut être plus ou moins rigide, cela dépend encore une fois du type de véhicule.

suspension double triangulation

Qu’est-ce que la suspension à double triangulation ?

La suspension à double triangulation est de type indépendante : la suspension de l’essieu gauche est indépendante de la suspension de l’essieu droit (et inversement). Comme son nom l’indique, la suspension à double triangulation est caractérisée par deux triangles, qui peuvent être de tailles différentes. Ces deux triangles sont raccordés à la roue par le porte-fusée. Le châssis de la voiture est relié à ces triangles via quatre rotules, soit deux rotules par triangle. L’ensemble amortisseur-ressort est relié directement au triangle situé le plus en dessous.

La suspension à double triangulation offre de nombreuses possibilités de configuration. Il est par exemple possible de varier l’angle de carrossage (angle formé par l’inclinaison de la roue avec l’axe vertical) afin de maintenir le pneu sur sa trajectoire (en cas d’angle de carrossage négatif). La suspension à double triangulation offre également la possibilité d’intervenir sur l’anti-braquage (en cas d’accélération forte) ou l’anti-plongée (en cas de freinage brusque).

Bien que la suspension à double triangulation soit la plus "noble", elle présente tout même quelques inconvénients comme l’encombrement, le coût d’entretien, le poids, et la fiabilité au vu du nombre de pièces qu’elle implique.  

Il est à noter que même les Formule 1 utilisent la suspension à double triangulation.

Voici une vidéo illustrant une suspension à double triangulation. Les triangles supérieur et inférieur sont représentés en rouge.