Les prix du gazole n'ont jamais été aussi hauts depuis 2013.

Au 1er janvier 2018, les différentes mesures et taxations liées au diesel entraient en action. Et le moins que l'on puisse dire, même si nous étions prévenus, c'est que ces nouvelles taxes sont loin de passer inaperçues pour le porte-monnaie des consommateurs. En effet, en l'espace d'une petite semaine, le prix du gazole a augmenté de plus de dix centimes à la pompe. Sans compter également les hausses relatives aux prix de l'essence, certes plus contenues, mais bien présentes elles aussi.

Lire aussi :

Pour être plus concret, en ce début janvier, en France, le litre de diesel s'affiche en moyenne à 1,3935 euros. Par rapport aux derniers jours de décembre, le prix est plus élevé de 10,7 centimes. Çe ne s'arrête pas uniquement au diesel puisque le sans-plomb 95 est aujourd'hui affiché en moyenne à 1,4682 euros et 1,4510 euros pour le sans-plomb 95 E10. Par rapport à la fin du mois de décembre 2017, ces deux carburants ont respectivement pris 6 centimes et 6,4 centimes de hausse. Il faut remonter à mars 2013 pour voir un litre de diesel s'afficher aussi cher et au mois d'octobre 2014 pour un prix de l'essence aussi élevé.

Lire aussi :

Des prix en hausse qui sont directement corrélés avec les nouvelles mesures fiscales prisent par le Gouvernement, mais aussi par un prix du pétrole qui ne cesse d'augmenter depuis l'été 2017. Celui-ci était affiché à 67 dollars la semaine dernière contre 45 dollars il y a encore six mois de cela. Il n'atteint pas encore les niveaux records de 2013 et la barre symbolique des 100 dollars, mais justement, cela nous permet de nous rendre compte de l'impact des nouvelles taxes. Avec un prix du baril moins élevé qu'il y a cinq ans, le prix à la pompe est aujourd'hui le même. L'effet de la hausse de la fiscalité est bien donc visible et nous vous laissons imaginer les prix à la pompe si le baril de pétrole dépasse une nouvelle fois la barre des 100 dollars.