Peterhansel reste premier au général. Désormais talonné par Loeb.

Parti dans le deuxième groupe de quatre voitures, derrière la Toyota de Nasser Al-Attiyah et les trois autres 3008 DKR Maxi qui avaient terminé la spéciale de lundi aux quatre premières places, Sébastien Loeb comptait 2'17 d'avance au CP2 sur Stéphane Peterhansel avec lequel il était longtemps resté au coude à coude en début de parcours. Cyril Despres et le Qatari pointaient pour leur part en troisième et quatrième positions à 2'08 et 5'19 respectivement, mais tous deux ont rencontré des problèmes un peu plus tard.

Lire aussi:

C'est d'abord Despres qui s'est immobilisé au 180e des 330 kilomètres chronométrés, avec une roue arrière cassée. Lui et son copilote David Castera ne pouvant réparer sans l'aide de leur assistance, il allait leur falloir patienter jusqu'à l'arrivée de celle-ci. Puis ce fut au tour d'Al-Attiyah de s'arrêter durant quelques minutes, avant que son pick-up Hilux ne reparte à allure réduite. Et les affaires de Toyota n'allaient pas s'arranger puisque Giniel de Villiers, septième du général le matin derrière les quatre Peugeot et son équipier intercalé à la troisième place, s'est immobilisé un moment lui aussi.

Nouveau triplé Peugeot

Loeb a cédé pour la première fois le commandement à Peterhansel, pour 48 secondes, au niveau du CP3 avant de reprendre l'avantage pour s'imposer finalement avec 1'35 d'avance sur Sainz et 3'16 sur le leader du classement général qui a baissé de rythme en fin de parcours et compte encore 6'55 sur le vainqueur du jour. Tous trois ont apporté un deuxième triplé en spéciale à Peugeot après celui de dimanche dans la boucle de Pisco, et occupent désormais les trois premières places du général, alors que leur équipier Despres n'était toujours par reparti au moment où ils franchissaient la ligne et qu'Al-Attiyah allait les imiter avec 54'21 de retard sur Loeb...

Voir aussi : La galerie photo du Dakar 2018

Mikko Hirvonen, qui avait pris beaucoup de retard en restant ensablé lundi, a terminé premier des non-Peugeot sur son buggy X-Raid à... 34'36 du leader, devant l'inattendu pilote italien Eugenio Amos et son buggy SMG, Khalid Al-Qassimi sur une 3008 DKR privée, Lucio Álvarez avec sa Toyota privée, Bernhard ten Brinke sur la mieux placée des officielles, Yazzed Al-Rajhi avec un autre buggy X-Raid et Martin Prokop au volant de son pick-up Ford.

C'est la plus longue étape du rallye qui attend les concurrents mercredi, veille de l'arrivée en Bolivie, entre San Juan de Marcona et Arequipa avec un total de 934 kilomètres (dont 266 chronométrés).

Classement général

 

Pilote

Copilote

Voiture

Temps

& écarts

1

 Stéphane Peterhansel

 Jean-Paul Cottret

Peugeot 10h36'07
2

 Sébastien Loeb

 Daniel Elena

Peugeot 6'55

 Carlos Sainz

 Lucas Cruz

Peugeot  13'06 
4

 Nasser Al-Attiyah

 Matthieu Baumel

Toyota 58'48
5

 Bernhard ten Brinke

 Michel Périn

Peugeot 1h10'24
6

 Eugenio Amos

 Sébastien Delaunay

SMG 1h19'42

 Khalid Al-Qassimi

 Xavier Panseri

Peugeot 1h21'09

 Giniel de Villiers

 Dirk von Zitzewitz

Toyota  1h21'47
9

 Martin Prokop

 Jan Tomanek

Ford  1'h22'44
10

 Jakub Przygonski

 Tom Colsoul

Mini 1h35'30

 

 

Source: Motorsport.com