Vous ne voyez aucun changement ? Pourtant, ils sont nombreux !

Dans le domaine du tout-terrain, difficile d'innover esthétiquement parlant, au point même où certaines voitures deviennent des mythes de l'automobile à force de traverser les âges et les générations. Chez Mercedes, ce mythe, c'est le Mercedes Classe G. Apparu en 1979, le tout-terrain allemand fut produit à environ 300'000 exemplaires. De la première phase à cette dernière génération, le Mercedes Classe G n'a pas vraiment changé au niveau du design, hormis les optiques, légèrement remodelées, ou encore certaines lignes de carrosserie maintenant devenues un peu plus lisses. En termes de dimensions, le nouveau Classe G gagne encore en longueur (4,72 mètres) avec 5,3 centimètres de plus par rapport à son prédécesseur, 12,2 centimètres de plus en largeur (1,99 mètre) et 0,8 centimètre en hauteur (1,96 mètre).

Lire aussi:

2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class

Bien entendu, avec une telle croissance, cela profite à l'habitabilité. Si vous avez déjà eu la chance de monter au sein d'un Mercedes Classe G, vous aurez sans doute remarqué qu'à l'avant comme à l'arrière, on se sent un peu à l'étroit. Désormais, avec ces nouvelles dimensions, Mercedes promet un accueil plus chaleureux. Les sièges arrière ont également été reculés afin de gagner 15,2 centimètres d'espace aux jambes. Un gain significatif également dû à l'empattement (2,89 mètres) qui s'allonge de 4 centimètres. En dehors de ça, le Mercedes Classe G se dote d'un intérieur beaucoup plus moderne, qui n'a rien à envier aux meilleures productions de la marque, puisqu'il est désormais équipé d'une instrumentation 100% digitale. Nous y retrouvons également des matériaux de qualité sur les sièges ou encore sur la planche de bord avec de l'aluminium brossé ou encore du cuir étendu.

2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class
2019 Mercedes-Benz G-Class

Mais ne croyez pas que le Mercedes Classe G a perdu toutes ses aptitudes en devant plus cossu. Il s'agit toujours d'un véritable tout-terrain. Pour preuve, celui-ci est équipé de trois différentiels autobloquants et d'une nouvelle suspension avant à double bras transversal. Mercedes précise que l'ajout de cette suspension n'influe pas sur le comportement off road de la voiture. Pour être plus explicite, il suffit simplement de regarder les chiffres : ceux-ci gagnent tous quelques degrés par rapport à la précédente mouture puisque l'angle d'attaque est maintenant de 31°, l'angle de fuite de 30° et l'angle ventral de 26°. Mercedes précise qu'il peut également franchir des gués de 70 centimètres. Toujours doté de son châssis échelle, celui-ci fait désormais appel à de nouveaux aciers à haute résistance. De nouveaux panneaux de carrosserie en aluminium permettent également de gagner près de 170 kilos sur la balance.

Lire aussi :

Le G abandonne également son ancienne direction au profit d'un nouveau système à pignon et crémaillère électromécanique. Nous retrouvons aussi un sélecteur Dynamic Select avec cinq types de réglages : Comfort, Sport, Eco, Individual, et le "G-Mode" qui s'active automatiquement lorsque l'un des trois blocages de différentiel est activé ou lorsque la voiture est en phase de franchissement à basse vitesse. Ce mode permet d'adapter l'amortissement, la direction, et la réponse du moteur. Le moteur justement, parlons-en, puisque la voiture va débuter sa carrière avec une version G500 équipée du bloc V8 4,0 litres bi-turbo. Celui-ci développera la même puissance que le G500 sortant, c'est-à-dire 422 chevaux et 610 Nm de couple. Le bloc sera indexé à une boîte de vitesses automatique à neuf rapports. Pour le moment, aucun tarif n'a encore été annoncé, mais le Classe G devrait toujours s'échanger en France contre environ 110'000 euros. Plus tard, d'autres moteurs devraient étayer le catalogue, notamment avec les versions AMG. Malheureusement, le Mercedes-AMG G 65 et son légendaire V12 de 630 chevaux ne devrait pas être reconduit sur cette nouvelle génération.

Source : Mercedes 

Mercedes Classe G (2018)