Loin devant Carlos Sainz qui a rencontré quelques soucis.

Sur la plus longue spéciale de ce Dakar avec pas moins de 523 kilomètres chronométrés, et qui avait été annulée pour les motos et les quads en raison des conséquences d'une mauvaise météo, Nasser Al-Attiyah a ainsi apporté une troisième victoire d'étape à Toyota qui espérait clairement mieux avant le départ, le 6 janvier au Pérou, après les deux qu'il avait signées durant la première semaine de course et celle remportée mercredi par Bernhard Ten Brinke.

Lire aussi:

Orlando Terranova a été le plus rapide en début de spéciale sur sa Mini, comptant jusqu'à deux minutes d'avance sur Ten Brinke, qui, ouvrant la route, avait été un peu plus long à se mettre dans le rythme. Le Néerlandais est par la suite passé en tête et a terminé la première section avec 1'28 d'avance sur Al-Attiyah et 1'41 sur Stéphane Peterhansel – lui aussi monté en puissance au fur et à mesure des kilomètres –, tous deux ayant pris à leur tour le meilleur sur Terranova.

Al-Attiyah et Peterhansel ont ensuite rapidement dépassé Ten Brinke au chronomètre dans la deuxième partie de la spéciale, avant de se livrer une superbe bataille. Le pilote Peugeot comptait 15 petites secondes d'avance sur le Qatari au WP8 (km 448) alors que Ten Brinke se retrouvait à 2'38 de la 3008. Un peu plus loin, Terranova et Giniel de Villiers, sur le troisième pick-up Hilux officiel du team Overdrive, maintenaient eux aussi leur retard en dessous des trois minutes.

Al-Attiyah a ensuite été le quatrième leader du jour avec un écart à peu près équivalent au précédent, mais en sa faveur donc, de 13 secondes sur Peterhansel après 500 kilomètres. Mais la tendance s'est encore inversée à plusieurs reprises, les deux pilotes prenant tour à tour l'avantage au fil des pointages et l'écart demeurant dans les mêmes proportions. Puis le Qatari a subitement fait le trou en toute fin de parcours, s'imposant pour 2'03.

De Villiers, Terranova et Ten Brinke n'ont pas pu suivre le rythme des duellistes dans cette seconde partie de la spéciale, perdant donc le contact et terminant, dans cet ordre, à entre un peu moins de six et un peu plus de huit minutes. Mikko Hirvonen a amené son buggy X-Raid à la sixième place devant Khalid Al-Qassimi et Jakob Przygonski.

Sainz et Despres à leur rythme

Le leader du classement général, Carlos Sainz, a perdu subitement un peu plus de six minutes entre le premier et le deuxième waypoints, se retrouvant déjà à huit minutes et demie du plus rapide qui était alors Terranova. L'Espagnol a ensuite fait en sorte de maintenir ce même écart avec la tête de course jusqu'au terme de la première portion, en particulier par rapport à Peterhansel, son dauphin au général qu'il devançait de plus d'une heure au départ de cette étape.

Escorté, tout comme la veille, par Cyril Despres sur la troisième 3008 DKR Maxi restant en course, Sainz a dû composer avec une crevaison et parcourir les 15 derniers kilomètres bloqué sur le troisième rapport. Il a terminé finalement un gros quart d'heure derrière l'autre voiture sœur de Peterhansel, et s'est rapproché un peu plus encore d'une seconde victoire sur le Dakar.

Classement général

 

Pilote

Copilote

Voiture

Temps

& écarts

 Carlos Sainz

 Lucas Cruz

Peugeot  42h24'31
2

 Stéphane Peterhansel

 Jean-Paul Cottret

Peugeot  44'41

 Nasser Al-Attiyah

 Mathieu Baumel

Toyota  1h05'55

 Bernhard ten Brinke

 Michel Périn

Toyota  1h17'21

 Giniel de Villiers

 Dirk von Zitzewitz

Toyota  1h26'31