Le groupe tricolore prépare également son retour aux États-Unis.

PSA va proposer de l'électrique sur l'ensemble de sa gamme à moyen terme. En plus de cela, le groupe tricolore envisage sérieusement un retour aux États-Unis. Ces deux grandes orientations ont été dévoilées par Carlos Tavares, lors d'une conférence organisée à Détroit.

D'ici 2025, tous les modèles du groupe auront droit à une déclinaison électrifiée d'une façon ou d'une autre (100% électrique, hybride rechargeable ou hybride léger). Cette politique est aussi celle de Volvo, de Honda, d'Infiniti et de bien d'autres encore, avec toutefois des échéances différentes. "Carlos Tavares et un porte-parole du groupe ont précisé qu‘une version électrique serait disponible à cette date pour l‘ensemble des modèles du groupe", ajoute Reuters.

Lire aussi :

Nous avons par ailleurs appris lors de cette conférence que, d'ici 2030, 80% des véhicules PSA pourraient être utilisés en pilotage automatique (sous certaines conditions) et que 10% recevraient un système de conduite autonome. 

Le chef d'entreprise portugais, qui officiait jadis chez Renault, a confirmé qu'il envisageait sérieusement un retour aux États-Unis. PSA y a déjà remis un orteil avec le service de covoiturage Free2Move, qui fonctionnera à terme avec des modèles du groupe (ce qui n'est pas le cas actuellement). Puis viendra le moment de réellement commercialiser des voitures. Pour parvenir à ses fins, le groupe français compte s'appuyer sur l'expérience d'Opel, jadis propriété de l'américain General Motors. Les ingénieurs du constructeur allemand seront donc sollicités afin de "faire en sorte que les futurs produits à destination de ce marché soient pleinement compatibles avec les États-Unis”, explique Tavares. Des voitures à destination du marché américain sont déjà à l'étude. 

Source : Reuters

Lire aussi :