C'est un peu moins que ce qui avait filtré, mais quand même une excellente nouvelle !

Savez-vous quelle est la voiture la plus vendue en France ? La Peugeot 3008 ? La 2008 ? Et bien non, il s'agit de la Toyota Yaris ! Si si, c'est bien la citadine nippone qui est la voiture la plus produite dans l'Hexagone : en 2017, l'usine d'Onnaing, aux portes de Valenciennes, a assemblé 233'652 unités de la Yaris.

Lire aussi:

Et si le Peugeot 3008 pourrait bien passer devant la Yaris en 2018, ce n'est pas pour autant que l'usine de Valenciennes se porte mal. Bien au contraire ! Il y a quelques jours, l'information selon laquelle le constructeur japonais allait injecter quelques 400 millions d'euros filtrait dans le journal Les Echos. Il aura fallu attendre ce lundi et la visite du Président de la République dans l'usine pour en avoir le coeur net : ce sera 300 millions d'euros d'investissement !

Retrouvez ci-dessous quelques vidéos de la visite d'Emmanuel Macron à l'usine de Valenciennes-Onnaing publiées sur ses comptes Twitter et Facebook : 

 

Même si c'est un peu moins qu'annoncé dans les médias, c'est quand même une excellente nouvelle pour le site de production Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) qui cumule un investissement total d'1,4 milliard d'euros depuis ses débuts.

En l'occurence, si Toyota a décidé d'investir de nouveau, c'est notamment pour moderniser ses équipements, et se préparer à l'arrivée d'une nouvelle plateforme, la Toyota New Global Architecture (TNGA). En réalité, les récentes Prius et Prius Rechargeable, ainsi que le crossover CH-R sont déjà produits à partir de cette TNGA. Mais bientôt, la plupart des véhicules de la marque en seront équipés. À terme, la production annuelle à Valenciennes-Onnaing pourrait atteindre 300'000 véhicules !

 

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, en plus de cet investissement, l'usine TMMF a prévu de créer 700 CDI en plus ! En effet, dans un premier temps, 300 contrats temporaires vont être transformés en Contrats à Durée Indéterminée. Puis par la suite, quand la capacité maximale sera atteinte, Toyota se réserve "la possibilité" de 400 nouveaux CDI supplémentaires.

 

"Nous travaillons continuellement au renforcement de la compétitivité globale de nos sites de production" a commenté Didier Leroy, Vice-président exécutif de Toyota Motor Corporation et Président de Toyota Motor Europe. "Le déploiement de la plateforme TNGA s’inscrit dans cette démarche. Cet investissement additionnel sur le site TMMF est un signe de confiance envers nos employés et nos fournisseurs, qui délivrent qualité supérieure et efficacité. Nous remercions également le gouvernement français, ses services et les autorités locales pour leur soutien."

Vous aimerez aussi:

De son côté Emmanuel Macron, en déplacement sur le site ce lundi 22 janvier 2018, avant de recevoir dans la soirée 140 dirigeants de grands groupes étrangers à Versailles dans le but de promouvoir les investissements dans l'Hexagone, a félicité les salariés Toyota : "Si Toyota décide d'investir 300 millions et créer 700 CDI ici c'est parce que vous êtes bons".