"Il me reste un long chemin à parcourir".

Romain Grosjean s'apprête à entamer sa huitième campagne en Formule 1, la septième à temps plein, après un intérim peu concluant chez Renault en 2009 et une présence constante dans l'élite depuis 2012, avec Lotus puis Haas. 

Avec dix podiums, Grosjean fait statistiquement partie des meilleurs pilotes de l'Histoire à n'avoir remporté aucun Grand Prix – seuls Nick Heidfeld, Stefan Johansson et Chris Amon en ont davantage – et ne cache jamais ses rêves de titre mondial.

"Il me reste un long chemin à parcourir", déclare le pilote Haas pour Motorsport.com. "Je n'ai vraiment débuté en Formule 1 que quand j'avais 27 ans [25 ans et 11 mois en réalité pour son retour en 2012, ndlr], donc j'ai le sentiment de pouvoir parcourir un long chemin, peut-être jusqu'à 40 ans, ou juste avant 40 ans. Je pense qu'il me reste huit ou neuf saisons, donc tout va bien pour moi."

Courir jusqu'à 40 ans, il s'agirait d'une longévité assez inédite dans l'Histoire récente de la Formule 1. Seuls deux pilotes ont dépassé ce cap au XXIe siècle : Michael Schumacher et Pedro de la Rosa, qui ont pris leur retraite fin 2012. Père de trois enfants, Grosjean y compte néanmoins.

Lire aussi : Rossi dédramatise sa peur d'arrêter la moto et pense aux courses auto

Manifestant régulièrement son intérêt pour la Scuderia Ferrari et même l'écurie McLaren, Grosjean aimerait en tout cas faire son retour au sein de la structure d'Enstone qui l'a formé et qui l'a accueilli en Formule 1 à deux reprises, actuellement propriété du Losange.

"Ce serait sympa, surtout que Renault est sur une pente ascendante avec des voitures de plus en plus performantes", souligne le Français. "J'ai passé bien des années avec eux, donc cela reste une bonne relation. Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. Je me plais ici, j'adorerais gagner des courses aussi. Mais développer l'équipe pour la mener au succès, un peu comme Force India, ce serait incroyable."

Lire aussi : Portrait chinois : qui es-tu, Romain Grosjean ?

Magnussen heureux chez Haas, en attendant...

Romain Grosjean n'est pas le seul pilote Haas à avoir le regard tourné vers les grandes équipes. C'est également le cas de Kevin Magnussen, qui a couru chez McLaren et Renault avant de rejoindre Haas la saison dernière.

"Bien sûr, si j'ai un jour l'opportunité de courir pour un top team, je la saisirai à deux mains", déclare Magnussen pour Motorsport.com"Sans le moindre doute. Nous en rêvons tous, mais jusqu'à ce que cela se produise, je serai heureux ici."

"Je suis très confiant quant à nos chances de progresser. Les petites équipes peuvent être performantes, Force India le montre. Si l'on regarde les premières saisons de Force India en Formule 1, nous avons fait mieux en tant que nouvelle écurie, donc ça se présente bien, et je pense que l'équipe va dans la bonne direction."

Propos recueillis par Lawrence Barretto