C'est bien parti pour le pilote belge !

Une fois n'est pas coutume, le chrono établi par Thierry Neuville lors de son premier passage, et qui avait été le plus rapide, lui a valu de rester en haut du classement jusqu'au terme des deux heures que durait ce shakedown. Il en est d'ailleurs allé de même pour son plus proche suivant, qui n'est autre que son coéquipier Dani Sordo. Ce dernier a commencé et terminé la séance à un dixième de seconde du Belge, en accomplissant un run de moins (quatre contre cinq).

Lire aussi : Ogier s'attend à un championnat "encore une fois très ouvert"

Lui aussi déjà le plus rapide lors de sa première tentative sur une route restée sèche, à six dixièmes de Neuville, Ott Tänak a amélioré d'un dixième lors du deuxième de ses cinq passages. Le nouveau pilote Toyota en est ensuite resté là, au chronomètre et dans la hiérarchie. Andreas Mikkelsen, auteur d'entrée du quatrième chrono à huit dixièmes de Neuville sur la troisième i20 Coupe WRC, a été devancé d'un dixième par Kris Meeke lors de la troisième et avant-dernière tentative du pilote Citroën. Mais il a complété le top 5 final tout en n'ayant lui non plus pas amélioré lors de ses deux autres runs.

Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier sont sixième et septième au volant de la seconde Toyota et de la première Ford M-Sport, à 1"3 et 1"4 de Neuville après respectivement cinq et quatre passages.

Nouveau copilote pour Bouffier

Viennent ensuite Elfyn Evans (quatre passages), à 1"9 sur la deuxième Fiesta WRC, puis Craig Breen, sur la seconde C3 WRC, et Esapekka Lappi, sur la troisième Yaris WRC, ex æquo à 2"7.

Troisième pilote M-Sport sur ce rallye, Bryan Bouffier ferme la marche des World Rally Cars à 4"1, avec un chrono établi lors de son quatrième et dernier run. Le Drômois, toujours en phase de découverte de sa Ford, a dû, de plus, changer de copilote après un accident lors des reconnaissances. Jérôme Degout, blessé, a été remplacé par un Xavier Panseri tout juste rentré du Dakar qu'il a terminé en sixième position aux côtés de Khalid Al Qassimi, sur une Peugeot 3008 DKR de PH Sport.

Deux spéciales en nocturne

Éric Camilli s'est montré le plus rapide des concurrents du WRC2 sur sa Ford Fiesta R5 de M-Sport, devant la Škoda Fabia R5 de Kalle Rovanperä et l'autre Fiesta M-Sport de Teemu Suninen. Suivent Ole Christian Veiby (Škoda), Kevin Abbring (Ford), Jan Kopecký (Škoda), Stéphane Sarrazin (Hyundai), Quentin Giordano (Škoda), etc.

Le Rallye Monte-Carlo débutera dans la soirée de jeudi par deux épreuves spéciales nocturnes qui seront à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 21h30.