À quand le baptême du feu dans la course la plus mythique au monde ?

Fernando Alonso ne s'en cache pas, il est cette semaine à Daytona pour préparer l'avenir et s'immerger dans l'Endurance, en vue d'une participation future aux 24 Heures du Mans. En revanche, le double Champion du monde de Formule 1 ne sait toujours pas si son baptême du feu dans la Sarthe aura lieu cette année, ou s'il devra encore patienter.

Le pilote espagnol a testé la Toyota TS050 Hybrid LMP1 en novembre dernier à Bahreïn, et intégrer un équipage de la firme japonaise serait évidemment le meilleur moyen d'être en lice pour la victoire finale et de cocher une case supplémentaire dans sa quête de triple couronne.

Lire aussi : Alonso : "Les qualifications les moins importantes de ma vie"

Seul constructeur engagé avec une équipe d'usine dans la Super Saison du FIA WEC, Toyota n'a pas encore dévoilé son line-up pour 2018-2019. L'intention est de garder tous les pilotes de la saison dernière sous contrat, mais l'hypothèse d'aligner une troisième voiture aux 24 Heures du Mans étant très improbable, il faudrait faire une place à Alonso pour que ce dernier soit de la partie.

Interrogé sur ses projets pour Le Mans, le pilote McLaren assure que rien n'est encore décidé. Il estime simplement avoir une chance sur deux d'être au départ de la prochaine édition du double tour d'horloge sarthois.

"Ce n'est pas un secret, j'aimerais courir au Mans à l'avenir", rappelle Alonso. "Est-ce que ce sera cette année ou pas, ce n'est pas encore certain à 100%. Ça pourrait arriver oui, c'est du 50-50. Il y a de nombreuses choses à mettre ensemble pour que ça se produise, nous essayons de faire tout ce que nous pouvons. J'espère que la réponse sera oui, mais quand est-ce qu'elle interviendra ? Vous le saurez en même temps que moi."

La liste des engagés en WEC et des invités aux 24 Heures du Mans 2018 sera dévoilée par l'ACO le vendredi 9 février prochain. L'annonce des pilotes Toyota est attendue avant cette échéance.