Un investissement à hauteur de 500'000 livres.

Il arrive parfois que certains gouvernements prennent quelques parts chez certains constructeurs automobiles. Souvent, cela concerne des marques généralistes et il est rare de voir des gouvernements investir au sein de marques dédiées aux voitures de sport. C'est pourtant ce qu'il vient de se passer avec TVR et le gouvernement gallois. En effet, après avoir facilité l'implantation du constructeur britannique sur son territoire où seront fabriquées les nouvelles TVR Griffith, le Pays de Galles vient d'acquérir des parts de TVR pour la somme de 500'000 livres (soit environ 573'000 euros).

2018 TVR Griffith
2018 TVR Griffith

Une somme qui peut paraître dérisoire pour un constructeur automobile puisque cette somme représente 3% des parts de TVR. Le gouvernement gallois justifie cet investissement afin "de faire profiter des succès de TVR à ses contribuables", selon un porte-parole du gouvernement. Ces 500'000 livres s'ajoute également à un prêt de deux millions de livres de la part de ce même gouvernement, afin d'aider TVR à implanter son nouveau site de production sur son territoire. Celui-ci est basé à Ebbw Vale. C'est la première usine TVR a sortir de terre après l'arrêt de la production de son site historique de Blackpool basé en Angleterre.

Lire aussi :

Pour rappel, cette usine devrait accueillir environ 150 personnes et s'étendre sur une surface d'environ 18'000 m2. Largement de quoi produire la nouvelle TVR Griffith dévoilée il y a maintenant quelques mois à l'occasion du Goodwood Revival. Fabriquée autour d'un châssis en carbone, elle est équipée d'un bloc V8 5,0 litres préparé par Cosworth et indexé à une boîte manuelle à six rapports. Le 0 à 100 km/h est annoncé en moins de 4 secondes, et la voiture pourrait atteindre environ 320 km/h en vitesse de pointe.

Gallery: 2018 TVR Griffith