Si cette tendance était déjà en route, elle s'est encore accélérée en ce début d'année.

Voilà maintenant plusieurs années que ces tendances ont pris cours, mais elles ont pris un grand coup d'accélérateur en ce mois de janvier 2018.

Le SUV, qui représentait 32% de part de marché en 2017 (contre 28% de PDM en 2016), voit son chiffre grimper à 37% pour le premier mois de l'année. Vous avez bien lu : un peu moins de 4 acheteurs sur 10 ont opté pour un SUV.

Lire aussi:

Il faut dire que les nouveautés ne manquent pas dans ce secteur, ce qui ne manque certainement pas d'influencer les envies des consommateurs. Le Top 10 des ventes de janvier 2018 accueille ainsi 5 SUV. Le Peugeot 3008 s'offre même une place sur le podium, confirmant ainsi l'amour des Français pour le baroudeur.

Diesel en berne, électrique en petite forme

Mais qui dit SUV ne dit certainement pas moteur diesel. En 2017, 47% des véhicules étaient encore nourris de gazole, contre... 73% cinq années plus tôt. Le chiffre est historiquement bas pour ce mois de janvier : 41% des achats seulement carburaient au diesel. Le changement de régime fiscal n'y est bien sûr pas étranger, à l'heure où l'essence sans plomb 95 E10 ne devance plus le gazole que de 5 petits centimes au litre.

L'essence prend donc le pouvoir (52,6% de PDM), tandis que l'hybride poursuit doucement sa progression en franchissant la barre des 5%. Plus étonnant : l'électrique ne représente que 0,82% de PDM en janvier, contre 1,46% de PDM un an plus tôt. Une chute qui peut être relativisée puisque plusieurs nouveaux modèles sont en attente, tandis que la Renault Zoé ZE 40 avait boosté les ventes en janvier 2017.

 

Galerie: Peugeot 3008 GTi illustrations