Le manteau blanc n'est pas sans conséquences sur les routes.

60 millions d'euros par... jour : c'est le chiffre avancé par la Fédération nationale des transporteurs routiers, concernant les pertes liées aux restrictions de circulation des poids lourds.

Si la neige aura ravi bon nombre de Français, elle a bien sûr considérablement compliqué la situation sur les routes. Le nombre de kilomètres de files de camions à l'arrêt est difficile à chiffrer mais, ce qui est certain, c'est que la façon dont les restrictions de circulation leur ont été imposées coûte donc très cher.

Lire aussi :

Les mesures de précaution prises pour les plus de 7,5 tonnes ont été soudaines, sévères et même qualifiées "d'inadmissibles" par les professionnels du secteur. Ils ont été longuement bloqués sur les routes, provoquant d'énormes retards dans les livraisons et la perte de tonnes de denrées.

Le gouvernement va probablement devoir réagir, car la Fédération nationale des transporteurs routiers a directement contacté la ministre des Transports, Élizabeth Borne, en réclamant des indemnités et en dénonçant au passage le manque de coordination entre les régions et les départements. Certaines régions avaient ainsi levé l'interdiction tandis que d'autres l'avaient maintenue, sans que personne ne puisse anticiper le problème.