Comme attendu, le nouveau n°2 du Losange est français.

Renault vient d'officialiser son nouvel organigramme, au sein duquel Carlos Ghosn rempile pour 4 ans au poste de PDG, mais qui voit apparaître un numéro 2 en la personne de Thierry Bolloré.

Même si l'idée d'une distinction de postes entre Président et Directeur Général avait été évoquée, Carlos Ghosn conserve les pleins pouvoirs en tant que PDG. L'homme originaire du Brésil est largement soutenu par les administrateurs de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, sans oublier qu'il bénéficie des faveurs de l'État français.

La mission principale de l'homme fort du groupe durant ces 4 années sera de solidifier l'Alliance, en réaffirmant les liens existants entre les différents constructeurs concernés. Du côté du Losange, Ghosn sera moins impliqué puisqu'il sera désormais secondé par le Français Thierry Bolloré.

Lire aussi:

À 55 ans, l'homme a déjà une longue carrière derrière lui et a accumulé une expérience des plus intéressantes, puisqu'il a parcouru le monde entier. Notamment au service de Michelin, où il a grimpé les échelons jusqu'au poste de vice-président monde au service de la section Avion, résidant alors en Asie. Après un passage également remarqué chez Faurecia - en Asie puis en Europe -, il est arrivé chez Renault en 2012 au service des approvisionnements.

Son parcours au sein du Losange est là aussi ascendant, puisqu'il devient rapidement directeur délégué à la compétitivité avant de rejoindre le comité exécutif puis de se voir nommé numéro 2.

Renault n'avait plus de numéro 2 officiel depuis le départ de Carlos Tavares en 2014, au terme d'une relation quelque peu sulfureuse avec le big boss. Mais cette fois, Bolloré est bien parti pour succéder à Ghosn, dont le nouveau engagement sera probablement le dernier. De quoi, à coup sûr, faciliter grandement leur entente.