La première arrivera sur le marché en 2020.

Dyson, le roi de l'aspirateur, veut maintenant s'attaquer au marché automobile. Le géant britannique a dévoilé ses plans l'année dernière, promettant une première voiture électrique à l'horizon 2020. Pas de moteur thermique donc, que James Dyson considère trop polluant. Un discours un rien simpliste mais dans l'ère du temps.

De nouvelles informations du média Financial Times révèlent que d'autres nouveautés suivront après le modèle inaugural. Celui-ci servira à prendre le pou, à établir un premier contact avec le monde automobile alors que les deuxième et troisième modèles, également électriques, seront diffusés plus massivement. Puis, si tout se passe bien (ce qui n'est pas acquis) d'autres voitures électriques pourraient à terme venir étoffer la gamme. 

Vous aimerez aussi :

Un source interne aurait indiqué que le premier modèle serait produit à environ 10'000 exemplaires, un peu moins sans doute. Selon les propos de James Dyson lui-même, il sera plutôt situé sur le marché du premium mais ne sera pas un modèle de sport. 

Cette première voiture hériterait de batteries classiques. Celles à l'état solide arriveraient plus tard, sur les deuxième et troisième modèles. Elles pourraient permettre d'importants gains en matière d'autonomie et de temps de recharge. Toyota travaille d'ailleurs sur cette technologie, tout comme Fisker.

Ces voitures enfantées par le roi de l'aspirateur devraient porter un badge Dyson. Nous ne connaissons pas encore leur lieu de production. Enfin, sachez que Dyson veut grandir seul, sans l'aide d'un grand nom automobile qui aurait pu apporter son aide en matière d'industrialisation notamment.

Sources : Autocar, Financial Times

Lire aussi :