Mercedes ne s'attend pas à une saison facile.

Ferrari a été le rival principal de Mercedes dans sa conquête d'un quatrième doublé consécutif l'an passé, alors que Red Bull a remporté trois Grands Prix et est attendu au tournant en 2018. Mais Wolff pense que le palmarès de McLaren et Renault fait que ces structures ont la capacité de revenir sur le devant de la scène.

"C'est le pinacle des sports mécaniques, il faut respecter chacune des équipes et chacun des pilotes de pointe", a déclaré l'Autrichien pour Motorsport.com. "Nous prenons Ferrari, Red Bull, McLaren, Renault au sérieux. Ces gens se battent pour un championnat et d'autres pourraient nous surprendre."

Lire aussi :

"Je veux rester humble et je m'attends à une concurrence de toutes ces écuries et si nous sommes capables de relier les points ensemble comme nous l'avons fait l'an passé, alors nous gagnerons des courses et ensuite nous nous battrons pour des championnats, et si ce n'est pas le cas, alors nous n'aurons pas été assez bons."

En 2017, Ferrari a remporté le premier Grand Prix en Australie et a semblé en position de retrouver le titre, neuf ans après son dernier championnat constructeurs. Après avoir signé le doublé à Monaco, Sebastian Vettel comptait 25 unités d'avance sur Lewis Hamilton au classement pilotes.

Mais Mercedes est parvenu à inverser la tendance et la Scuderia a rencontré une série de difficultés, favorisant alors le Britannique dans l'obtention de sa quatrième couronne mondiale, remportée à deux courses de la fin de saison.

"La façon dont la voiture [la Ferrari SF70H] a été performante en piste a été exceptionnelle et les progrès qu'ils ont fait pendant l'hiver ont été probablement les plus importants de toutes les équipes. Je suis heureux que nous ayons tenu bon."

"Nous avons eu 11 victoires contre les cinq de Ferrari, et le chronomètre ne ment jamais. Ayant dit cela, il faut rester les pieds sur terre. Ferrari pourrait gagner plus de courses. Nous les prenons très au sérieux en tant que véritables adversaires [pour 2018], comme nous le faisons avec les autres écuries."

Source: Motorsport.com

Mercedes prend la menace de McLaren et Renault au sérieux