L'automobile, un univers toujours aussi sexiste ?

Si aujourd'hui, la parole des femmes se libère progressivement dans le monde entier, il est des domaines où les clichés ont hélas la vie dure. Et cela semble être le cas dans l'univers de l'automobile, selon plusieurs études réalisées en ce début d'année 2018.

Commençons par l'étude de l'entreprise Tiregom, qui a interrogé 1200 personnes : une moitié d'hommes et une moitié de femmes, tous propriétaires d'une voiture.

À la question "les femmes conduisent-elles moins bien que les hommes ?", 21% ont répondu par l'affirmative (4% "tout à fait d'accord", 17% "plutôt d'accord".) Et vous vous en doutez, bien plus d'hommes que de femmes sont concernés par la réponse positive à cette question : 30%, contre seulement 12% de femmes. 64% d'entre elles ont affirmé n'être "pas du tout d'accord", contre à peine 28% des hommes. Au total, 54% des 1200 individus ont évité la réponse la plus négative à cette question, ce qui semble tout de même énorme.

conducteur

Le constat est plus raisonnable au sujet de la mécanique. À la question "les hommes sont-ils plus doués pour la mécanique que les femmes ?", seulement 12% répondent positivement, tandis que 26% estiment que "oui, dans certaines domaines plus techniques". 63% estiment que non, et les proportions d'hommes et de femmes ayant répondu de la même façon semble ici très comparables. Ils et elles sont, malgré tout, encore 37% à douter plus ou moins fort du fait que femmes et hommes soient dotés des mêmes capacités dans ce domaine.

Les statistiques contredisent totalement les clichés

Le site Minute-Auto s'est quant à lui concentré sur les femmes, en interrogeant 2100, toutes titulaires du permis de conduire. Le premier constat va tristement dans le même sens, puisque 79% d'entre elles déclarent avoir déjà entendu l'expression "femme au volant, mort au tournant" prononcée par un homme. Et le sexisme affiché par certains hommes automobilistes est flagrant : 59% des femmes interrogées affirment avoir déjà eu droit au cliché "femme au volant, quand t'es bourré, t'es bien content." Affligeant, mais bien réel.

Au total, plus de 75% d'entre elles admettent avoir déjà été victimes d'insultes au volant, en provenance du sexe opposé. Pour 2 femmes sur 3, l'injure faisait directement référence au sexe de la conductrice...

Conductrice

Et dans cette histoire, que pensent donc ces dames d'elles-mêmes ? Elles sont 96% à estimer bien conduire, et 84% affirmant n'avoir pas connu d'accident durant les deux dernières années. Elles ne sont que 67% à déclarer respecter scrupuleusement le code de la route mais, comme une autre étude le révélait quelques jours plus tôt, les femmes ne sont certainement pas plus concernées que les hommes par l'adoption de comportements à risque au volant.

Confirmation donc : les clichés ont encore la vie dure en 2018, à l'heure où les femmes sont pourtant 88% (titulaires du permis) à déclarer faire un usage quotidien de leur véhicule.

Quelques clics suffisent également à vérifier que les femmes françaises ne sont pas plus mauvaises conductrices que ces messieurs puisque, selon les statistiques officielles avancées par la Sécurité routière, 67% des points de permis sont retirés...aux hommes. De quoi tordre complètement le cou aux stéréotypes qui circulent encore sur nos routes.

Lire aussi: