En présence du monde politique.

C'est dans le cadre de sa visite de l'usine du groupe PSA à Mulhouse que le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé la tenue en avril prochain d'une réunion en compagnie des patrons de l'industrie automobile française.

L'objectif de cette réunion sera d'échanger autour de la question de la chute du diesel, à l'heure où les ventes de véhicules neufs de ce type de motorisation sont historiquement basses. Quelles décisions faudra-t-il prendre pour amorcer au mieux le changement qui s'annonce, probablement en faveur de l'électrique ? Tel sera l'enjeu de la réflexion.

Bruno Le Maire a d'ores et déjà déclaré que la transition se ferait "à un rythme raisonnable par rapport aux capacités d'investissement des usines", faisant bien sûr référence aux deux grands groupes français, Renault et PSA Peugeot-Citroën.

Carlos Tavares PSA

L'État et les pontes de l'industrie automobile tricolore se concerteront donc au printemps, ce qui constituera la première réunion du comité stratégique de la filière automobile défini par le gouvernement. Dans cette optique, Bruno Le Maire compte évidemment sur les présences de Carlos Ghosn et Carlos Tavares, respectivement PDG des groupes Renault et PSA.

Dans le détail, cette réunion aura pour objectif de définir la manière "d'accompagner les sous-traitants" dans la chute déjà enclenchée des ventes, ainsi que de définir "comment accompagner une grande entreprise comme PSA dans cette transformation de la motorisation vers l'essence, l'hybride, l'électrique, au détriment de ce qui a fait sa force", selon les paroles prononcées par le ministre de l'Économie.

Seront enfin évoquées les questions des innovations de rupture ("par exemple sur le stockage de l'énergie renouvelable") et de la formation en matière de robotisation.

Lire aussi: