Les 910 salariés risquent de perdre leur emploi.

Mauvaise nouvelle pour les 910 salariés de l'usine Ford de Blanquefort près de Bordeaux, ce site risquerait de fermer dès 2019. En effet, mardi 27 février 2018, le constructeur américain a annoncé qu'il n'investira plus un rond dans cette usine, et qu'il est "à la recherche de tout repreneur potentiel intéressé par le site".

Lire aussi:

Le site Ford Aquitaine Industries existe depuis 1972, ce complexe est spécialisé dans la fabrication de boîtes de vitesses qui lors de la grande époque, 4000 salariés fabriquaient jusqu'à 3000 boîtes de vitesses par jour. Au fil des années, l'activité a beaucoup diminué ce qui a entrainé le licenciement d'une bonne partie des salariés. Aujourd'hui, le site ne produit plus que 500 boîtes de vitesses par jour affirme un salarié de l'usine.

En 2013, la situation était déjà assez critique. Après une longue discussion entre Ford, l'État et les collectivités locales, un accord a été signé. Celui-ci stipule que Ford s'engage à maintenir les quelque 1000 emplois en échange d'aides publiques. Cet accord-cadre touchera à sa fin en mai 2018, et Ford se dit déjà prêt à cesser les investissements.

2 - Ford Focus RS Mountune M400 : 400 ch

Lire aussi:

Pourtant, selon les syndicats, cette catastrophe aurait pu être évitée. Comment ? En confiant tout simplement la production de la nouvelle boîte de transmissions, la 8F-MID, au site de Blanquefort. Malheureusement pour les salariés et les intérimaires, le constructeur américain voit les choses autrement. Cette solution n'est pas du tout envisageable affirme les dirigeants de Ford: "Il s'avère que la fabrication de la nouvelle transmission 8 vitesses à FAI n'était pas économiquement viable".

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a aussitôt réagi et a rencontré le président Europe du groupe Ford, Steven Armstrong. Le ministre de l'Économie a demandé au président Europe de "maintenir une charge de travail suffisante sur le site jusqu'à fin 2019. Cela doit permettre la recherche dans de bonnes conditions de nouvelles activités pour cette usine, au sein du groupe Ford ou en lien avec des partenaires externes".