Une baisse des prix plutôt symbolique qu'autre chose.

L'année dernière, avec la mise en place de la circulation différenciée, certaines grandes métropoles ont adopté la vignette Crit'Air, un élément de distinction qui classe les voitures en fonction de leur type d'énergie et de leur date de première immatriculation. Si la liste des villes qui instaurent ce système de classification ne cesse de s'allonger, force est de constater que tous les usagers concernés ne sont pas forcément encore équipés de leur petite vignette. Il n'y a qu'à déambuler sur les grands boulevards parisiens pour s'en rendre compte.

Lire aussi :

En ce 1er mars 2018, si l'on pouvait encore s'attendre à une énième hausse des tarifs concernant directement les automobilistes, une fois n'est pas coutume, nous évoquons aujourd'hui une baisse. Disons qu'elle est plutôt symbolique puisque le prix de la vignette Crit'Air passe de 4,18 euros à 3,62 euros, soit une diminution de 0,56 euros. Certainement pas de quoi calmer les ardeurs des automobilistes et des associations d'automobilistes, qui rappellerons certainement aux autorités que cela ne compensera sûrement pas la hausse des prix des péages et du carburant du début de l'année.

Lire aussi :

La vignette Crit'Air est toujours disponible sur le site officiel dédié à cela. Au 1er février dernier, ce sont 9,5 millions de vignettes qui ont été vendues dans l'Hexagone depuis son lancement. Pour rappel, si vous circulez dans une zone assujettie à la circulation différenciée et que vous n'êtes pas en possession de cette vignette, vous vous exposez à une amende de 68 euros pour les voitures particulières, mais aussi pour les deux-roues.