Une saison qui ne débute pas de la meilleure des manières pour le pilote Red Bull.

Lors des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Australie, le drapeau rouge a été brandi quelques minutes en seconde partie de séance en raison du détachement d'un câble situé sur la ligne de départ/arrivée. 

Lire aussi : EL2 - Hamilton confirme, la lutte à trois se précise

Or, lors de cette interruption et quand il a fallu regagner les stands, Daniel Ricciardo n'a pas respecté le temps minimum fixé par le système de la FIA (article 31.6 du Règlement Sportif), signifiant donc que sa vitesse était trop importante sous drapeau rouge.

Convoqué par les commissaires suite à cet incident, il a été reconnu coupable de l'infraction et écope donc de trois places de pénalité sur la grille de départ, ainsi que de deux points sur sa Super Licence jusqu'ici immaculée.

Malgré la bonne forme affichée par les RB14, le numéro 3 ne sera donc pas l'auteur de la première pole position de l'année et connaît déjà un premier désagrément dans la quête de son premier podium à domicile.

Dans leur décision, les commissaires du Grand Prix d'Australie ont indiqué : "Ricciardo a dans les faits échoué à rester au-dessus du temps minimum fixé par l'ECU de la FIA dans l'avant-dernier et le dernier des mini-secteurs. Les commissaires ont aussi remarqué que Ricciardo a ralenti de 175 km/h par rapport à ses meilleurs temps au virage 12 et a été constamment et significativement plus lent dans les trois derniers virages, démontrant qu'il se pliait totalement aux exigences de l'Annexe H du Code Sportif International. Cependant, il a admis une erreur en lisant son écran et a donc été légèrement en dessous du temps minimum."

"L'article 31.6 a été ajouté cette année pour s'assurer que les pilotes réduisent suffisamment leur vitesse pendant un drapeau rouge. Une infraction à cette règle est perçue comme une question extrêmement sérieuse. Cependant, dans ce cas, les commissaires ont minutieusement étudié l'affaire et vu que le pilote avait significativement ralenti, de telle sorte qu'aucun danger n'a été créé, et que le pilote a procédé avec diligence. En conséquence, les commissaires imposent une sanction moins importante qu'habituellement, et infligent une pénalité de trois places sur la grille et de deux points de pénalité."

Source: Motorsport.com