Les rumeurs d'une fusion font bondir l'action de Renault ce jeudi 29 mars.

Dès l'annonce des premières rumeurs, le cours de la Bourse de Renault a fait un bon ce jeudi 29 mars 2018 au matin : Nissan et Renault seraient en effet sur le point de fusionner ! C'est en tout cas ce que rapporte Bloomberg News, qui aurait eu l'oinfo de sources proches du dossier. Pour l'heure, il semblerait que l'on en soit à l'étape des discussions.

Pour remettre en contexte:

Et c'est Carlos Ghosn, à la tête de l'Alliance Renault-Nissan, qui mènerait ces discussions qui pourraient, selon les même souces, "ne pas aboutir". Il n'empêche que le fait même d'en parler et d'envisager pose beaucoup de questions. Notamment celle de la possibilité que Nissan et Renault prochainement ne forment plus qu'une seule et même entité ?

Pour l'heure, Renault et Nissan démentent encore ces rumeurs. Et dans le cas où les discussions seraient effectivement en cours et avancées, dans l'optique de ne créer qu'une seule société, encore faudrait-il que l'État, qui détient quand même 15% de la firme au Losange, approuve le projet. Mais n'est pas justement l'État qui avait demandé, à la faveur de la reconduction de Carlos Ghosn à la tête du constructeur français en février, de faire en sorte de rendre irréversible cette Alliance Renault-Nissan ? Si Nissan appartient à 43,3 % à Renault, et le Japonais détient 15 % du Français, les deux marques restent bien distinctes l'une de l'autre. 

Pour rappel, Renault et Nissan fonctionnent en binôme depuis 1999. Depuis 2014, Renault est également propriétaire du géant russe Avtovaz. Et depuis 2016, l'Alliance possède également 34 % de Mitsubishi Motors.