La rémunération de Carlos Tavares est portée à 6,7 millions d'euros.

Carlos Tavares est le président du groupe PSA. Dernièrement, le groupe français a fait l'acquisition du constructeur Opel Vauxhall. Selon le journal Le Monde, le patron de 60 ans touchera une prime d'un million d'euros pour "l’élaboration et la mise en place du plan de redressement d’Opel Vauxhall".

Lire aussi:

En 2015, la rémunération de Carlos Tavares était de 5,2 millions d'euros. Cette rémunération a diminué en 2016 avant d'atteindre 6,7 millions d'euros au titre de l'année 2017 (prime d'un million d'euros incluse). La rémunération de Carlos Tavares pour l'exercice 2017 comprend ainsi une part fixe de 1,3 million d'euros, une part variable de 2,4 millions d'euros, 130'000 actions valorisées à 2 millions d'euros et cette prime d'un million d'euros suite à l'acquisition d'Opel

Carlos Tavares PSA

Cette prime n'a rien de bien exceptionnel, cette opération est courante dans le monde des entreprises. Les patrons se voient reverser des primes (en plus du salaire) suite à l'acquisition d'une entreprise par exemple. Un porte-parole du groupe PSA a déclaré : "Cette prime est liée aux enjeux que représente l’acquisition d’Opel-Vauxhall, en termes de changement de dimension du groupe, et la nécessité de redresser la situation d’Opel le plus rapidement possible".

Il faut dire que les affaires marchent pour PSA, le groupe français a dégagé un bénéfice net de 1,9 milliard d'euros en 2017, c'est un record ! Reste à redresser Opel Vauxhall qui continue de perdre de l'argent... De plus, un plan de départs volontaires des salariés allemands a dernièrement été annoncé.

Le groupe PSA parviendra-t-il à redresser la barre ?

Lire aussi:

 
Source: Le Monde