La marque américaine souhaite toujours rester éloignée des conventions.

Jeep a toujours été un constructeur à part dans le monde de l'automobile. En s'affranchissant des conventions, le constructeur américain a toujours su séduire une clientèle fidèle et encore aujourd'hui, la marque se porte bien et fait même partie des très bons élèves au sein du Groupe FCA. Néanmoins, si Jeep n'a jamais renié ses origines et sa philosophie, il a fallu tout de même faire quelques concessions en proposant des voitures répondant aux nouvelles demandes des clients. C'est ainsi qu'est né le Jeep Renegade, le petit SUV de la gamme puis, plus récemment, le Compass, un SUV de taille moyenne chargé de concurrencer les Audi Q5, Mercedes GLC et autres BMW X3.

Lire aussi :

Pour encore étendre sa gamme, Jeep pourrait bien évidemment encore une fois céder − partiellement − aux sirènes de la mode. En ce moment, vous avez sans doute remarqué que les SUV à la ligne de toit fuyante ont le vent en poupe. Une aubaine pour Jeep qui pourrait encore s'octroyer des parts de marché en proposant ce type de carrosserie mais, visiblement, d'après les propos de Michael Manley, le patron de chez Jeep, à nos confrères de chez Autocar, ce n'est pas prévu.

Lire aussi :

"Non. Pour moi, ce n'est pas quelque chose qui me plaît", annonce Michael Manley. "Je ne veux pas que mes véhicules soient des crossovers, je veux que mes véhicules soient compétitifs face aux crossovers", ajoute-t-il. Vous l'aurez compris, Jeep souhaite rester fidèle à ses traditions en proposant des voitures aux capacités de franchissement supérieures à celles de ses concurrentes. Est-ce pour autant antinomique avec une carrosserie de SUV Coupé ? Peut-être pas, mais dans tous les cas cela ne semble pas être dans les plans de la firme américaine. Jeep se prépare encore à une année chargée avec l'arrivée du nouveau Renegade et du nouveau Wrangler.

Source : Autocar