Le torchon brûle entre les deux clans !

La fin de course en Argentine a ravivé des démons qu'on pensait – espérait – avoir disparu, mais l'accrochage entre Marc Márquez et Valentino Rossi a de nouveau déclenché la polémique.

Pénalisé d'un ride-through en début de course, le numéro 93 est reparti en queue de peloton et a dès lors entamé une remontée très musclée, n'hésitant pas à s'imposer en jouant des coudes avec ses adversaires.

Aleix Espargaró a été le premier pilote à en faire les frais, tout comme d'autres, mais le contact avec Rossi a sans doute été celui de trop. Les deux hommes avaient d'ailleurs déjà eu maille à partir sur cette piste en 2015, lorsque Márquez avait chuté suite à un contact, dans ce qui n'était qu'un accident de course.

Lire aussi : Course - Crutchlow s'impose au terme d'une course improbable !

Plusieurs précédents selon Rossi

Mais pour Rossi, les événements de ce dimanche sur le circuit de Termas de Río Hondo sont d'une autre nature, et le Docteur n'a pas décoléré lors de son point presse suivant l'arrivée de l'épreuve. "C'est une très mauvaise situation, parce qu'il a détruit notre sport, car il n'a aucun respect pour ses rivaux, jamais", a-t-il déclaré, estimant que les précédents auraient dû alerter la Direction de course.

"Si vous prenez par exemple les choses qui se sont passées ce week-end, les unes après les autres, ça peut arriver à tout le monde : vous pouvez faire une erreur au freinage, vous pouvez toucher un autre gars, ça arrive, c'est la course", a suggéré le numéro 46. "Mais depuis vendredi matin, il fait ça avec Viñales, Dovizioso, moi samedi matin et aujourd'hui en course il percute quatre pilotes. Il le fait exprès, ça n'est pas une erreur, car il pointe la jambe entre la jambe et la moto car il sait qu'il ne chute pas, mais que vous vous chutez. Il espère que vous chutiez."

Pour le pilote Yamaha, son adversaire de chez Honda n'en est pas à son coup d'essai cette saison. Pour preuve, l'énumération de situations sujettes à caution selon lui depuis le début du championnat. "Cette année, premier virage au Qatar, il touche la jambe de Zarco et va sur Dovizioso, ici avec Viñales, aujourd'hui avec moi", rappelle-t-il. "Il entre dans le virage 20 km/h plus vite, il n'a aucun moyen de prendre le virage, juste parce qu'il arrive sur moi, il fait exprès, entre la moto et la jambe, et essaye de me faire chuter. C'est lui. Dans les 15 dernières courses il a été comme ça, mais je pense que cette année c'est pire. Il essaie toujours de vous faire peur, il essaie toujours de vous sortir, donc c'est une situation dangereuse."

À présent, Rossi espère que les instances dirigeantes vont prendre des décisions, compte tenu de la gravité de la situation. "Si vous commencez à jouer comme ça, vous augmentez le niveau jusqu'à un point très dangereux", a affirmé le transalpin. "Car si tous les pilotes pilotent comme ça, sans aucun respect pour personne, c'est un sport très dangereux, et ça se terminera mal. C'est une situation dangereuse. Ce que j'ai dit à Mike Webb [le Directeur de course], c'est qu'ils ont une très grande responsabilité, ils doivent faire quelque chose, pour que Márquez ne se comporte plus comme ça."

Avec Michaël Duforest

Source: Motorsport.com