La marque de Palo Alto va toutefois devoir commencer à suivre le rythme annoncé !

Malgré de nombreux doutes concernant son avenir et la durabilité de son modèle économique en l'état, Tesla ne faiblit pas et continue de vouloir étendre sa gamme. La marque est pointée du doigt après différents accidents, possiblement liés à son "Autopilot", mais ne veut pas ralentir. Après le Model X, vaisseau amiral de la flotte, le constructeur de Palo Alto veut lui ajouter une déclinaison plus petite, le Model Y.

Tesla Model Y Teaser

Vous aimerez aussi:

Comme le Model 3, le petit SUV doit se placer sur une gamme de prix bien plus accessible que les modèles initiaux de la gamme, les Model S et X. Tesla confirme aujourd'hui que la production du Model Y sera lancée en novembre 2019, soit dans un peu plus de 18 mois. Le constructeur se serait déjà rapproché de ses fournisseurs afin de préparer la construction et l'assemblage de ces véhicules.

Un pari qui semble risqué, à l'heure où Tesla peine grandement à suivre le rythme de ses commandes et sa volonté de production. En effet, la marque américaine s'est retrouvée totalement submergée par les précommandes du Model 3, la petite berline proposée à partir de 35 000 euros, et cherche aujourd'hui à ne plus mettre la patience de ses clients à rude épreuve.

Lire aussi:

En effet, durant les 18 mois entre le début des précommandes du Model 3, en mars 2016, et l'annonce, en juillet 2017, du report de la production intense de celui-ci, Tesla avait déjà essuyé 63 000 annulations de commandes. La gestion de la production va donc devenir cruciale pour Tesla, qui souhaite enregistrer les commandes pour financer la production mais doit en contrepartie satisfaire les clients, dont l'attente pour la livraison du Model 3 est estimée à près de deux ans.

Une chose est sûre pour Tesla, la présentation du Model Y ne devrait plus tarder puisque les futurs Roadster et semi-remorque de la marque ont déjà été annoncés, alors que leur production ne devrait finalement pas débuter avant 2020.