De justesse après un mauvais mois de mars !

L'année avait bien commencé pour le marché européen de l'automobile, avec une croissance de 7,1% en janvier et 4,3% en février par rapport aux mêmes périodes l'année dernière. En mars en revanche, le marché européen enregistre une baisse de 5,3%. Sur le trimestre complet, le marché enregistre une légère hausse de 0,7%, avec un total de 4,17 millions de véhicules vendus.

Lire aussi:

Les principales raisons à cette méforme se situent outre-Manche, puisque le marché britannique perd 15,7% sur le mois de mars, et 12,4% sur le trimestre complet, mais également de l'autre côté des Alpes, car l'Italie n'est pas au mieux avec un trimestre en chute de 1,5%, mais surtout un mois de mars où la perte est de 5,8% par rapport à 2017. Le marché français est dans le vert, avec 2,2% de progression en mars, et 2,9% sur le trimestre.

Du côté des constructeurs, la plus grosse progression est logiquement à mettre à l'actif du groupe PSA, qui s'est porté acquéreur d'Opel l'an dernier, et qui voit ses ventes croître de 59,7% en mars. L'ensemble du groupe, sans ces ventes là, aurait été en retrait de 0,9%. Toujours sur le seul mois de mars, Jeep progresse de 42,4%  mais n'empêche toutefois pas le groupe Fiat Chrysler de régresser (-8%).

Les dernières infos économiques :

De même, Dacia est en progression de 10,5% mais Renault recule de 3,2%. Honda enregistre une belle hausse (+12,1%), tandis qu'au rang des grosses chutes, on retrouve le groupe Jaguar Land Rover (-22,4%), Nissan (-17,8%) et Ford (-14,9%).