Des voitures banalisées, avec des civils au volant !

Vous roulez en Peugeot 308 ? Vous habitez dans l'Eure (27) ? Alors ne vous étonnez pas trop si à partir d'aujourd'hui, lundi 23 avril 2018, les automobilistes qui croisent votre route ralentissent ! En effet, c'est aujourd'hui que rentrent en service les première voitures-radar privées dans le département, le premier de France à les expérimenter ! Et autant se le dire tout de suite, ça risque d'être le jackpot !

Lire aussi:

En réalité, il existe déjà un certain nombre de voitures-radar sur les routes de France, et ce depuis 2013. La nouveauté vient cette fois-ci du fait qu'elles étaient jusqu'alors conduites par les forces de l'ordre, et que désormais, elle pourront également être dans les mains de privés. De civils. C'est ce que l'on appelle l'externalisation de la conduite des voitures-radar. Une décision prise le 2 octobre 2015 en Comité interministériel de la sécurité routière (CISR).

Si le but est notamment de libérer du temps pour les forces de l'ordre, ces voitures-radar privées resteront "sous contrôle strict de l’État". Cinq voitures débutent ce lunid. À terme, ce sont 26 voitures-radar à conduite externalisée qui seront affectées à la région Normandie. 26 voitures qui seront opérées par l'entreprise Mobiom, qui a remporté l'appel d'offre. 

Les Peugeot 308 équipées de radars restent la propriété de l'État. Elles circuleront de 6 à 8 heures par jour (contre 1h30 jusqu'à maintenant avec les forces de l'ordre), de jour et de nuit, selon des itinéraires prédéfinis par la Délégation à la sécurité routière.

Pour le déploiement de ces radars embarqués dans le reste de la France, il faudra attendre 2019 et 2020, durant lesquelles 383 voitures-radar seront déployées.