Une très bonne nouvelle, avant les 80 km/h !

Les chiffres de la mortalité routière qui ont été fournis par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) concernant le mois de mars peuvent prêter à la satisfaction, avec de très bons progrès effectués sur cette période, par rapport au même mois, un an avant.  Si les chiffres annoncés sur un seul mois ne sont pas forcément pertinents, ils confirment une tendance entrevue en ce début d'année.

Lire aussi:

L'ONISR fait état de 231 victimes de la route entre janvier et mars, contre 267 entre janvier et mars 2017, ce qui représente une baisse de 13,5% de la mortalité. Plus réjouissant encore, on recense 5074 blessés, soit une baisse de 17,5% face à mars 2017. Et les chiffres sur le trimestre confirment aussi cette tendance, puisqu'il y a eu 683 morts sur les routes de janvier à mars, contre 727 sur la même période l'année dernière.

Ce premier trimestre 2018 représente le chiffre le plus bas depuis le premier trimestre 2013, ce qui confirme les données encourageantes enregistrées l'an dernier.  L'année 2017 a été la première à enregistrer une baisse de la mortalité sur les routes depuis 2013, qui reste la meilleure année de l'histoire de la sécurité routière, et cette baisse semble se confirmer début 2018, même si les trimestres les plus importants sont à venir. L'année 2017 s'était toutefois conclue elle aussi par une baisse avec 1827 décès sur le deuxième semestre, contre 1901 lors du deuxième semestre 2016.

Lire aussi:

Des chiffres dont il faut évidemment se réjouir mais qui ne vont pas arranger les choses pour le gouvernement, en ces temps de grogne des Français face à la loi qui entrera en vigueur début juillet, et qui réduira la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur 400'000 kilomètres de routes secondaires. Les manifestations se sont multipliées mais la loi sera quand même appliquée à l'entrée de l'été, malgré un désaccord entre les sénateurs et l'ONISR.