Un premier trimestre en berne, mais Musk garde ses objectifs de production !

Tesla a accéléré la production du Model 3, son véhicule d'entrée de gamme, pour pouvoir livrer les clients ayant précommandé la petite berline électrique. La firme de Palo Alto fait face à des difficultés financières de plus en plus importantes mais son fondateur et PDG, Elon Musk, assure que l'entreprise va garder le cap de production prévu initialement.

Lire aussi:

Pour réaliser l'ampleur des difficultés de Tesla, déjà impliqué dans des enquêtes au sujet de son Autopilot, il faut comprendre que les résultats nets de la marque sur le premier trimestre, avec une perte nette de 709,5 millions de dollars, sont meilleurs que prévus puisque Tesla prévoyait une perte de 713 millions entre janvier et mars 2018. Or, l'an dernier à la même époque, Tesla n'avait perdu "que" 330,28 millions de dollars.

Le chiffre d'affaire est en hausse de 26,4% avec 3,41 milliards de dollars, contre des prévisions fixées à 3,22 milliards de dollars. Ce bon chiffre s'explique notamment par des livraisons en hausse, avec 29'980 véhicules sortis d'usine, soit une hausse d'environ 20% de la production, même si celle-ci est pourtant nettement en deçà des attentes.

"Notre but est de produire environ 5 000 Model 3 par semaine dans environ deux mois" a assuré le constructeur mercredi, en marge de la présentation de son bilan trimestriel. En avril, Tesla a augmenté son rythme de production pour arriver à un chiffre hebdomadaire de 2'270 voitures, soit encore moins de la moitié de l'objectif avéré, assurant avoir réglé le manque de batteries qui ralentissait la fabrication du Model 3, encore non livré en France.

Bien que le rythme en sortie d'usine ne soit pas encore suffisant, ni conforme aux attentes, l'accélération de la production force Tesla à dépenser beaucoup d'argent. Beaucoup trop d'argent, en réalité, puisque la trésorerie de la marque est toujours dans le rouge à hauteur d'un milliard de dollars, avec des dépenses estimées à 277 millions de dollars lors des trois premiers mois de l'année.

Vous aimerez aussi:

Ces chiffres alarmistes font craindre que Tesla ne doive lever de nouveaux capitaux d'ici à la fin de l'année pour pouvoir continuer à produire ses voitures, mais Elon Musk a assuré que cela ne serait pas nécessaire puisqu'il envisage que son entreprise commence enfin à gagner de l'argent au second semestre 2018. Une promesse qui n'a pas rassuré le marché puisque l'action Tesla était à la baisse à Wall Street à 298,08 dollars (-1,02%).