Il a jugé idiotes les questions qui lui étaient posées

Les pertes financières enregistrées par Tesla au premier trimestre de l'année 2018 ont décidément un effet boule de neige sur la santé globale de la marque, et surtout sa valorisation en bourse. Lors de la présentation du bilan de début d'année, mercredi, Elon Musk s'était montré rassurant quant à la suite de l'année, assurant que le bilan de la marque repasserait dans le vert au second semestre. Une annonce qui avait limité les dégâts puisque l'action de la marque à Wall Street n'avait baissé que de 1,02%.

Lire aussi:

Mais comme de coutume, Elon Musk a tenu une conférence téléphonique pour répondre aux questions des investisseurs et analystes financiers. Ceux-ci, évidemment inquiets de la situation financière et de l'avenir de la marque, qui risque de devoir s'endetter un peu plus dans les prochains mois, ont axé leurs questions sur l'argent perdu et la trésorerie dans le rouge pour près d'un milliard de dollars, ainsi que sur le rythme de production du Model 3, toujours en deçà des attentes.

Des questions qui n'étaient pas au goût d'Elon Musk, visiblement agacé de devoit justifier la situation de son entreprise, et qui s'est emporté face à une question posée sur l'objectif de marge du Model 3 : "Les questions ennuyeuses et ridicules ne sont pas cool. Question suivante", a-t-il sèchement rétorqué. Cela n'a évidemment pas détourné les analystes des questions prévues, et la suivante s'est directement portée sur le Model 3, lorsqu'il a été demandé à Musk combien de précommandes s'étaient transformées en réelles commandes : "Nous allons passer sur YouTube, désolé. Ces questions sont rudes, ça me tue."

Vous aimerez aussi:

Une réaction qui n'a pas tardé à peser dans la balance pour Tesla, puisque l'action s'est effondrée de 5,55% à 284,45 dollars. Une sanction qui peut sembler faible, mais qui cause toutefois une perte nette de 3 milliards de dollars dans la valorisation boursière de Tesla. C'est la deuxième fois que le manque de réflexion de Musk cause à Tesla des pertes importantes. "Les analystes dans la conférence téléphonique représentent ceux qui fournissent des capitaux desquels dépend Tesla depuis le début de son histoire", a déclaré Adam Jonas, analyste chez Morgan Stanley, qui a estimé les questions posées à Musk comme "extrêmement importantes pour une entreprise qui a besoin d'argent".