Volvo a d'ores et déjà pris les devants sur cette nouvelle norme qui entrera en vigueur en septembre 2019.

À partir du 1er septembre 2019, toutes les homologations devront répondre à la norme WLTP, un nouveau cycle d'homologation qui remplace la norme NEDC. Cette nouvelle norme a toujours pour objectif de mesurer les consommations et les rejets de CO2 des voitures neuves, mais avec une méthode se rapprochant davantage de la réalité par rapport à la norme NEDC. Pour vulgariser cela, les voitures testées sous la norme WLTP le seront également sur routes ouvertes dans des conditions réelles d'utilisation. Tout l'inverse de la norme NEDC qui se contentait d'une batterie de tests effectués sur un banc d'essai.

Gamme Volvo
Gamme Volvo

Pour cela, les constructeurs doivent bien évidemment faire homologuer toutes leurs nouvelles voitures mais également tout leur catalogue actuel. Si pour certains constructeurs la tâche s'annonce longue et fastidieuse en raison d'une gamme étendue, pour Volvo ce fût relativement rapide puisque la gamme est assez récente et bénéficie en plus de cela de moteurs trois et quatre cylindres efficients. Néanmoins, les ingénieurs ont dû revoir quelques détails pour répondre favorablement à cette norme. Volvo précise qu'un filtre à particules (autrefois réservé aux moteurs diesel) est maintenant incorporé aux motorisations essence. Pour les moteurs diesel, Volvo fait appel à une technologie déjà bien connue puisque la marque suédoise utilise le système SCR, la réduction catalytique sélective qui permet de diminuer les rejets d'oxydes d'azote (NOx).

Lire aussi :

Volvo annonce être le premier constructeur à passer toute sa gamme sous la nouvelle norme WLTP. Effectivement, le constructeur scandinave prend de l'avance sur ses concurrents directs allemands qui se heurtent parfois à quelques difficultés. En effet, certains constructeurs commercialisent encore des moteurs assez anciens dans leur conception et qui rejètent donc plus de particules par rapport aux blocs plus récents. Les ingénieurs doivent donc trouver une solution afin d'homologuer ces moteurs, à moins qu'ils disparaissent purement et simplement du catalogue.

Source : Volvo

Galerie: Gamme Volvo