La marque à l'hélice garde le cap !

Les chiffres affichés par BMW au premier trimestre de l'année 2018 font comprendre les raisons pour lesquelles la marque allemande vise un record sur l'année en cours. S'il ne représente qu'une hausse de 1,2%, le bénéfice enregistré entre janvier et mars s'élève à 2,3 milliards d'euros pour BMW, soit plus que les prévisions, qui s'affichaient à 2,16 milliards d'euros.

Lire aussi:

Ce bénéfice a été dégagé malgré d'énormes investissements par BMW pour la modernisation de ses technologies, que ce soit dans le domaine de l'électrification ou de la voiture connectée. Le chiffre d'affaire est en baisse à 22,7 milliards d'euros (-5,1%), subissant essentiellement un impact négatif des taux de change en vigueur. Sans ces derniers, le chiffre d'affaire aurait toutefois été en léger recul (-0,7%).

En nombre de ventes, en revanche, les signaux sont au vert avec 604'629 voitures vendues (+3,0%) dont 212'693 en Asie, le continent où BMW enregistre sa plus grande progression dans ce domaine (+6,3%). C'est donc un premier pas positif vers l'accomplissement du record visé par la marque, qui veut vendre en 2018 plus de véhicules que n'importe quelle année auparavant.

Vous aimerez aussi:

Les huit mois restants vont toutefois être compliqués pour BMW dans l'objectif de battre ce record tout en gardant un bénéfice positif, puisque plusieurs obstacles se présentent sur son chemin. En effet, une taxe pourrait être appliquée par l'administration Trump sur l'exportation de véhicules aux Etats-Unis, tandis que la marque, éclaboussée par le Dieselgate, a déjà effectué plus de 10'000 rappels et risque de devoir modifier un grand nombre de véhicules supplémentaires.