En sera-t-il de même face aux radars ?

Dans moins de deux mois, 400'000 kilomètres de routes secondaires sans séparateur central verront leur limitation de vitesse passer de 90 km/h à 80 km/h. Une mesure extrêmement impopulaire, jugée inefficace par un grand nombre d'automobilistes, et perçue comme une manière de rentabiliser un peu plus les radars installés sur nos routes.

Lire aussi :

On savait déjà que trois quarts des Français sont contre cette nouvelle réglementation, mais on apprend aujourd'hui que plus d'un tiers des usagers de la route, précisément 36%, refusent de s'y conformer. Seuls 23% des automobilistes pensent que la loi ne sera pas respectée, et seulement 64% prévoient de rouler à la bonne allure.

C'est dans les zones rurales, les plus concernées par ce type de routes, que les intéressés sont le plus hostiles à ce changement. En effet, 86% assurent ne pas vouloir respecter cette loi, tandis que 91% l'estiment inefficace et inadaptée. En revanche, environ 90% des sondés veulent généraliser la vente d'éthylotests et 62% militent pour une suspension de permis en cas d'infraction au téléphone au volant.

Vous aimerez aussi :

Par cette nouvelle loi, le gouvernement entend officiellement sauver jusqu'à 400 vies par an. Néanmoins, l'impopularité de cette législation est totale puisque les sénateurs voulaient qu'elle soit appliquée au cas par cas selon les chiffres de la mortalité dans les divers départements, tandis que certains élus ont pris une position similaire. Rien ne semble toutefois empêcher son application, comme prévu, le 1er juillet.