L'entreprise californienne détient la deuxième plus importante flotte de voitures autonomes en Californie.

Apple mise beaucoup sur la voiture autonome et ce n'est pas ces nouveaux chiffres dévoilés par Business Insider qui prouveront le contraire. En effet, si l'entreprise californienne n'est pas vraiment la pionnière en la matière, force est de constater que le retard fût vite comblé vis à vis de ses concurrents directs. Cela veut-il dire en revanche que les logiciels développés par Apple sont déjà plus au point que les autres ? Pas forcément, d'autant plus que l'entreprise gérée par Tim Cook n'est pas vraiment axée vers la communication concernant ses voitures autonomes.

Lire aussi :

Au 9 mai 2018, la flotte de véhicules autonomes d'Apple en Californie compte 55 voitures, soit quatre de plus que la flotte de Waymo, la filiale de Google. Apple s'offre même le scalp de plusieurs constructeurs automobiles comme BMW, Mercedes et Toyota puisque ces trois marques comptent respectivement 12, 5 et 11 véhicules. Seul General Motors via sa division Cruise fait mieux avec la bagatelle de 104 voitures en Californie. Outre le fait qu'Apple compte 55 voitures, c'est surtout sa croissance qui est à souligner puisque, depuis le début de l'année, l'entreprise californienne s'est dotée de 27 voitures supplémentaires.

Lire aussi :

Ces chiffres concernent uniquement la Californie, zone où les tests de voitures autonomes sont les plus nombreux mais aussi les plus réglementés. Chaque constructeur doit enregistrer chaque voiture autonome auprès des instances dirigeantes californiennes. La réglementation diffère néanmoins en fonction des États. De ce fait, l'Arizona est également une zone prisée pour ce genre d'essai puisque la réglementation est moins contraignante. On compte d'ailleurs plus de voitures autonomes enregistrées en Arizona (600 véhicules) par rapport à la Californie (409 véhicules).

Source : Les Echos