Près de deux milliards d'euros à l’État.

Les chiffres viennent de tomber ; les amendes n'ont jamais rapporté autant d'argent à l'État ! La Cour des comptes indique dans un rapport que les amendes ont généré 1,97 milliard d'euros en 2017. Les radars automatiques sont les champions, puisqu'ils ont généré à eux seuls près de 1,01 milliard d'euros... Par rapport à 2016, les recettes ont progressé de 10 % !

Vous aimerez aussi:

 

Après trois années consécutives de hausse, la mortalité routière a enfin diminué. La Cour des comptes estime que cette baisse est expliquée en partie par la répression routière, qui touche directement au portefeuille des usagers de la route. Cependant, les sages considèrent que les recettes récoltées par l'État ne profitent pas assez à la sécurité routière. 438,8 millions d'euros sont affectés au désendettement de l'État, et 45 millions d'euros sont reversés dans le budget général de l'État (ce qui n'a aucun rapport avec la sécurité routière) !

La moitié de l'argent récoltée est versée à l'agence de financement des transports de France (AFITF). Cette agence a investi en 2017, près de 780 millions d'euros pour améliorer le réseau routier français. La Cour des comptes remet en question l'efficacité de l'AFITF et souligne "aucune étude d’impact ne permet […] d’évaluer la contribution effective des différents travaux cités à la politique de sécurité routière."

En 2018, les recettes devraient encore grimper. Il est à rappeler que les routes secondaires sans séparateur passeront à 80 km/h dès juillet 2018, et que les voitures radars privées seront généralisées !

Quoi qu'il en soit, sur la route, il faut rester prudent. 3'456 personnes sont décédées en 2017 et on dénombre 58'894 accidents corporels.

Source : Le Parisien