La mortalité recule. Mais les blessés augmentent.

Alors que les premiers chiffres de la Sécurité Routière pour l'ensemble de l'année écoulée, 2017, avaient été publiés début février, voici que les chiffres définitifs viennent d'être révélés par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). Et l'on commence le chiffre du nombre de tués l'an dernier sur les routes de France : 3684 personnes.

Si c'est évidemment toujours beaucoup trop, c'est une baisse sensible d'1,4 % par rapport à 2016, soit 54 décès en moins. En revanche, les autres chiffres sont en hausse : + 2,2 % pour les accidents, + 1,3 % de personnes blessées, et + 2 % pour les hospitalisations à la suite d’un accident routier.

Pour en savoir plus:

La mortalité des automobilistes elle représente plus de la moitié des morts dans un accident de la route.

Dans le détail, les accidents sont en forte hausse chez les motocyclistes. En 2017, avec 56 décès en plus, soit 9 % de hausse, il y a eu 669 décès de motocyclistes. La mortalité des automobilistes elle représente plus de la moitié des morts dans un accident de la route (51%). C'est stable par rapport à l'année écoulée, avec 1 767 personnes décédées dans un véhicule de tourisme, soit 7 décès de plus qu'en 2016.

À noter que 38% des usagers se tuent seuls, sans collision avec un tiers. Et voici la répartition : 19% sont motocyclistes et 65% automobilistes.

Les 18-24 ans les plus vulnérables

Si l'on regarde par tranche d'âge, l’ONISR précise que la tranche d’âge en sur-risque reste les 18-24 ans (108 tués par million d’habitants), suivi des 75 ans et plus (88 tués par million d’habitants), puis les 25-34 ans (74 tués par million d’habitants). À noter qu'avec 53 tués par million d’habitants en France métropolitaine en 2017, la France se classe légèrement au-dessus de la moyenne européenne.

La proportion des hommes par rapport aux femmes reste relativement stable : trois quarts des personnes tuées ou blessées gravement dans un accident de la route sont des hommes (77% en 2017).

Podium des causes d'accidents

Les causes principales des accidents sont les suivantes : la vitesse excessive ou inadaptée, pour un accident mortel sur trois. Suivent l’abus d’alcool au volant et la conduite sous stupéfiants puis refus de priorité et de l’inattention en conduisant.