Cette perle datant des années 50 va-t-elle trouver preneur à Pebble Beach ?

La Ferrari 500 Mondial de 1955 est vraisemblablement l'une des trois au monde encore équipées de son moteur original quatre cylindres.

Une Ferrari 500 Mondial Series II de 1955 dotée d'une carrosserie conçue par Scaglietti, et qui fut la possession d'un seul et même propriétaire durant près de 60 ans, sera mise aux enchères à Pebble Beach. Cette voiture figurera à la vente Gooding & Company des 24 et 25 août qui se tiendra dans le cadre du fameux Concours d'Elegance de Pebble Beach.

Ferrari 500 Mondial 1955

Lire aussi :

La plupart des 'Mondial' ont été vendues, puis alignées en course par des privés. Cette voiture, châssis 0556, a été livrée neuve à l'époque à François Picard avec une livrée bleu reprenant les couleurs de la France pour les compétitions automobiles.

Après des sorties en courses de côte en 1955, elle fut revendue à Ferrari. Alors que l'usine offrait les frais de transports pour ses voitures pour le premier Grand Prix du Venezuela, cette voiture fut l'une des trois Ferrari alignées sur cette épreuve. Partagée par Harry Schell et Eugenio Castellotti, elle a remporté sa catégorie et terminé au cinquième rang du classement général.

Par la suite, elle fit d'autres sorties plutôt réussies, comme lors de sa victoire de catégorie aux 12 Heures de Sebring de 1956. En 1960, elle a été rachetée par l'officier de marine Robert Philips, et est demeurée depuis en sa possession.

Ferrari 500 Mondial 1955 3

David Gooding, président et fondateur de Gooding & Company, a déclaré : "Nous sommes très reconnaissants et honorés de nous voir accorder cette confiance de procéder à la vente de la Ferrari Mondial de l'Amiral Phillips. Cette Ferrari incarne le summum de la qualité et du pedigree, en plus d'illustrer la profonde connaissance et le profond respect de l'Amiral pour la marque, lui qui a recherché tous les derniers détails de sa voiture de sport."

La 500 Mondial dispose d'une moteur – relativement peu conventionnel concernant Ferrari – quatre cylindres basé sur la 553 de F1. Le bloc deux litres produit 170 chevaux, par le biais de deux carburateurs Weber. Une puissance délivrée par le biais d'une boîte cinq rapports non synchronisée. Aujourd'hui, l'on pense qu'il n'existe plus que trois modèles 500 Mondial encore dotés de leur moteur d'origine.

Lire aussi :

Après une restauration longue de huit ans par le spécialiste de la marque David Carte, la 500 Mondial a remporté sa catégorie lors du Concours d'Elegance de Pebble Beach de 2008, et fut désignée meilleure Ferrari de l'événement.

En 2015, une Ferrari 500 Mondial, non restaurée, avait été mise aux enchères RM Sotherby à New York en 2015. Si elle n'avait pas trouvé preneur, son montant avait été évalué entre 5 et 7 millions de dollars (entre 4,2 et 6 millions d'euros). Trois ans plus tard, Gooding & Company évalue le prix de ce châssis 0556 entre 5,5 et 7,5 millions de dollars (entre 4,7 et 6,4 millions d'euros).

Droits réservés pour les images : Gooding & Company. Photos de James Lipman.

Galerie: Ferrari 500 Mondial 1955