Il veut les interdire totalement sur le sol américain !

Donald Trump et Emmanuel Macron se sont rencontrés le mois dernier, et le président américain aurait déclaré à son homologue français vouloir interdire les voitures de luxe allemandes sur son territoire. Dans un style théâtral qui lui est propre, il aurait même précisé qu'il ne voulait plus voir une seule Mercedes sur la Cinquième Avenue, où se situe son QG, la Trump Tower. Cela fait d'ailleurs écho à une première déclaration, plus tôt cette année, contre les voitures allemandes.

Lire aussi:

L'Allemagne est le pays européen qui exporte le plus de voitures aux Etats-Unis, avec 657'000 voitures importées outre-Atlantique, tandis que 804'000 voitures allemandes ont été fabriquées directement sur le sol américain. Et pourtant, malgré cet ancrage énorme de l'industrie automobile allemande, Trump veut purement et simplement interdire la présence de voitures de luxe originaires de ce pays.

Ce n'est pas la première attaque portée ce mois-ci par Trump sur l'automobile allemande, et étrangère en générale, puisque son administration a envisagé la possibilité d'augmenter les taxes sur les importations de voitures, camions et pièces détachées en Amérique. Cette initiative pourrait amener une augmentation des droits de douane pouvant atteindre 25%, ce qui serait évidemment catastrophique pour les échanges commerciaux avec les Etats-Unis.

Vous aimerez aussi:

Cette enquête, dirigée par le secrétaire d'état au commerce, Wilbur Ross, a fait réagir les constructeurs mondiaux ainsi que certains gouvernements. La réaction des constructeurs allemands pourrait rapidement se faire entendre et il sera intéressant de connaître leur avis sur la question. Outre les exportations, qui diminueront si les taxes sont mises en place, il y a aussi l'épineux problème de la production locale, qui met en jeu des milliers d'emplois et une partie de l'industrie automobile américaine, n'en déplaise à Donald Trump.