En pleine phase de restructuration, Tesla débauche chez les plus gros.

Tesla traverse actuellement un période particulièrement délicate. En effet, la production de la Tesla Model 3 prend finalement plus de temps que prévu et nécessite des moyens plus importants que ceux déjà actuellement en place. Elon Musk, le patron de la marque, n'est pas le genre d'homme à se laisser abattre par une situation compliquée. Si les gains ne sont toujours pas au rendez-vous malgré des ventes en hausse, Tesla est en train de mettre en place une restructuration afin de remettre la société sur de bons rails.

Lire aussi :

Pour ce faire, la firme californienne est partie à la pêche aux talents. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Tesla sait encore attirer de grands noms, qui plus est souvent bien installés au sein d'entreprises au chiffre d'affaires fleurissant. Dans le rôle de directeur financier, la marque américaine a jeté son dévolu sur James Zhou, auparavant financier chez General Motors. À la place de directeur de la fabrication d'énergie, nous retrouvons Neeraj Manrao, ancien directeur des opérations techniques chez Apple. Enfin, c'est Stuart Bowers, l'ancien vice-président chez Snap Inc. qui devient expert en référencement en apprentissage automatique. Pour faire plus simple, il s'agit de tout ce qui touche à l'intelligence artificielle.

Ces trois nouvelles recrues auront pour mission de redresser la marque et surtout d'avancer sur les nombreux projets d'Elon Musk. Parmi eux, nous pouvons citer les deux prochaines nouveautés annoncées, c'est-à-dire le premier camion 100% électrique nommé sobrement Semi, ou encore l'une, si ce n'est la voiture qui accélère le plus rapidement au monde avec la Tesla Roadster. Dans tous les cas, James Zhou, Neeraj Manrao et Stuart Bowers ne devraient pas s'ennuyer et auront fort à faire pour remplir les objectifs de la marque.